Stations de ski : On favorise une ouverture graduelle

Par Ève Ménard (initiative de journalisme local)
Stations de ski : On favorise une ouverture graduelle
(Photo : Les Sommets )

Les stations de ski s’adaptent, tout comme les skieurs devront eux aussi adapter leurs habitudes au contexte actuel. Le cadre est le même pour les 75 stations de ski au Québec, mais chacune est sujette à le mettre en place selon sa propre réalité. Nicolas Vallières, directeur général de Belle Neige et Christian Dufour, directeur marketing pour Les Sommets, éclaircissent avec nous certaines consignes.

Accès au chalet de ski

En zone orange, le chalet de ski est accessible et ses services aussi, dans la mesure où la distanciation de deux mètres et les consignes sanitaires sont respectées. Dans un scénario d’alerte maximale, l’accès serait encore permis, mais réservé au strict minimum : pour se réchauffer ou pour accéder aux installations sanitaires.

Photo : Les Sommets

Le Sommet Saint-Sauveur a ouvert son site au public le 30 octobre dernier. L’ouverture se fait graduellement, comme nous l’explique Christian Dufour. Bien qu’il soit permis d’ouvrir le chalet, celui-ci demeure pour l’instant fermé. « Nous voulions commencer par ouvrir la remontée mécanique et puisqu’il fait chaud dehors, il n’y a pas de raison que les gens entrent à l’intérieur. » La prochaine étape sera d’ouvrir le service de restauration « en mode takeout », puis d’ajouter graduellement des places assises à la disposition des visiteurs.

« Le plus gros dilemme qu’on aura sera de gérer les espaces intérieurs », reconnait Christian Dufour. L’objectif de la station est donc de maximiser l’extérieur, par l’entremise d’ajouts de points de restauration, de foyers ou même de services sanitaires, afin de réduire l’affluence dans le chalet. Ce même dilemme se retrouve au cœur des préparations à Belle Neige. Le directeur général explique que la billetterie extérieure sera priorisée et que les billets ou les abonnements de saison seront vendus en ligne.

La station de ski Belle Neige prépare actuellement l’intérieur de son chalet.

Des limites à respecter?

« On ouvre le robinet graduellement. On part doucement et on accélère au fur et à mesure que la situation se porte bien », indique Christian Dufour. À cet effet, ce dernier précise que la vente de billets journaliers n’est permise qu’en semaine pour le moment et que le week-end est réservé exclusivement aux détenteurs d’abonnements de saison. Au cours de la saison, il y aura une quantité limitée de billets en vente chaque jour. On encourage donc les skieurs à réserver leur place d’avance en achetant leur billet en ligne.

Pour le moment, la station de ski Belle Neige n’envisage pas de vendre une quantité limitée de billets quotidiens, mais est prête à s’adapter si nécessaire.

École de ski et clubs sportifs

Les dernières précisions à apporter entourent l’école de glisse et les clubs sportifs. Dans les consignes, il est spécifié qu’en zone rouge, l’école de ski est fermée et que les associations sportives ne peuvent plus opérer. Par contre, Christian Dufour souligne que des précisions seraient à venir prochainement.

Louis Dufour, Béatrice Hébert et Louis Philippe Hébert.

« Nous savons que le gouvernement Legault travaille avec le ministère des sports pour clarifier tout ça. Nous savons qu’ils travaillent sur un plan et nous devrions avoir des spécifications plus claires au cours des prochaines semaines. »

Déplacements interrégions, comment ça fonctionne?

Les déplacements interrégionaux sont non-recommandés, mais pas interdits en ce qui concerne les stations de ski. Nicolas Vallières souligne que leur rôle à la montagne est de conscientiser les gens, mais sans pour autant devoir jouer le rôle de la police. Dans le cas où des skieurs décideraient de venir en provenance d’une zone rouge, la Santé publique demande à ce qu’ils conservent les consignes de leur région d’origine. Il se contente donc uniquement de la pratique du ski, sans profiter par exemple des services de restauration ou de ceux de l’école de glisse.

Il est important de noter que ces mesures prises par les stations de ski sont sujettes au changement et risquent d’évoluer en fonction de la réalité.

 

 

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Philippe Rioux
Philippe Rioux
11 jours

Merci pour cet article intéressant.

Du côté de Vallée Bleue, l’équipe a aussi a décidée de prendre le taureau par les cornes et de transformer cette crise en opportunité.

       Afin de respecter la règle de distanciation de 2 mètres entres les personnes et les tables à l’intérieur du chalet, le nombre de personnes ayant accès au chalet sera limité.  
Le contrôle des entrées se fera grâce à des tourniquets automatisés détectant les billets et passes (dotées de la technologie RFID) qui ont l’autorisation d’entrer au chalet. 
La priorité a été donnée aux détenteurs de passes de saison, certains billets avec accès au chalet pourraient être émis selon l’achalandage et les journées.
D’un autre côté, de nouveaux produits ont été lancés: les billets avec accès aux remontées seulement (sans accès au chalet). Tous les billets devront être achetés à l’avance en ligne. Sur la nouvelle plate-forme d’achats en ligne qui sera lancée dans les prochains jours.
Un igloo et des tentes chauffés (tout neufs) seront installés afin de permettre aux skieurs possédant des billets « remontées seulement » de se réchauffer. Une roulotte-toilette (Star Suites) sera aussi installée pour les autres besoins…
L’espace utilisé par la location d’équipements et les comptoirs de service à la clientèle est récupéré pour agrandir la salle à manger. Le service de location d’équipements et les comptoirs de service à la clientèle et de l’école de ski sont transférés dans l’espace où se trouvaient les casiers de location. Les casiers de location, quant à eux, sont remisés jusqu’à nouvel ordre (les règles sanitaires actuelles ne permettent pas l’utilisation des casiers en zone rouge.)
Du côté de la restauration… les règles sanitaires ne permettent pas l’auto-service (café, boissons gazeuses, soupe, etc) un employé doit donc le faire. Le parcours habituel des clients a donc été modifié et le service, complètement revu. En zone orange, le service sera donc effectué directement à la table des clients. (Les clients devraient aussi pouvoir commander en ligne via une application mobile). En zone rouge seule les commandes pour emporter et remises par une fenêtre extérieure seront permises.
De nouvelles tables plus petites et offrant plus de flexibilité ont été achetées afin de remplacer les tables de 12 de style cafétéria (limitant le nombre de personnes par table) qui se trouvaient à la mezzanine. 
Un espace extérieur de remise des commandes est aussi prévu pour les commandes qui pourraient être effectuées de l’extérieur et pour manger à l’extérieur (dans la voiture, l’igloo ou les tentes chauffées).
Passes et billets rechargeables et sans contact
La Covid aura aussi accélérer la transformation numérique de Vallée Bleue.
Afin de limiter les contacts, de diminuer l’impact environnemental et de mieux gérer l’achalandage, la direction de Vallée Bleue a choisi d’investir dans un nouveau système de billetterie et de contrôles d’accès. Grâce à la technologie RFID de l’entreprise SkiData, les billets et les passes avec broches sont remplacés par des cartes. Ces cartes possèdent une puce intégrée contenant toutes les informations reliées à l’abonnement ou au billet (accès au chalet, journées et heures d’accès, photo, nom et âge du détenteur), elles sont donc rechargeables de n’importe ou via le site internet de Vallée Bleue.
En période Covid, cette technologie permettra au Centre de ski de limiter les accès au chalet, de savoir qui était présent et à quel moment et le cas échéant, de pouvoir transmettre une liste des personnes présentes à la santé publique.
Des lavabos et abreuvoirs sans contacts sont aussi installés dans les salles de bain principales.
La plupart de ces changements étant positifs pour la clientèle, la plupart de ceux-ci demeureront pour les prochaines saisons.

Nous sommes tous affectés par cette situation, adaptons nous et apprenons à en tirer le meilleur.

Vive le ski !!
SKI Fait du Bien