Sur la route des producteurs d’ici

Par Marie-Catherine Goudreau
Sur la route des producteurs d’ici
(Photo : Josée Pilotte)

Durant les dernières semaines, nous sommes allés à la rencontre de quelques producteurs de notre région. Tous passionnés de leur travail, ils nous ont laissé entrer dans leur monde pour nous faire découvrir des produits, mais aussi des manières d’aborder la nature en y prenant soin et en travaillant en collaboration avec elle. Tout au long de l’été, vous pourrez vous aussi plonger dans leur métier et apprendre l’histoire derrière ces entreprises qui font partie intégrante de notre région à travers des capsules vidéo que nous avons réalisées avec leur précieuse collaboration. Ainsi, nous vous donnons rendez-vous chaque mercredi de l’été à 17h sur nos pages Facebook et Instagram pour les visionner !

 

Violons et champignons

Vincent Leblanc. Photo : Josée Pilotte

Située à Sainte-Lucie-des-Laurentides, cette entreprise se spécialise dans la production de champignons biologiques et dans la cueillette de champignons sauvages, mais également dans la recherche et la semence pour champignons. Originaire de Val David, Vincent Leblanc est le fondateur de l’entreprise créée en 2013. Il a fait plusieurs études dans le domaine de l’environnement et de l’agronomie, puis une maitrise en biologie végétale. Prônant une agriculture locale et respectueuse de l’environnement, Vincent croit que la recherche et le partage des connaissances sont essentiels au développement des petites fermes du Québec. Grand connaisseur, il nous a fait comprendre la production de champignons dans les serres ou à l’extérieur, ainsi que tout le processus complexe derrière ses délicieux champignons.

 

Miel de la Garde

Edith Martel. Photo : Josée Pilotte

Édith Martel et Simon Dutil-Paquette sont les propriétaires de la ferme apicole Miel
de la Garde à Prévost. Avec plus de 250 ruches dans la région, ils produisent du miel biologique, mais offrent aussi plusieurs variétés de produits corporels ou des chandelles, fabriqués avec l’aide des abeilles. Leur histoire a commencé alors que leurs voisins déménageaient et leur ont confié le rôle de « gardien des abeilles » : le couple est instantanément devenu pas-sionné par un projet qui allait bientôt prendre une grande place dans leur vie. Les abeilles occupent un rôle important dans tout l’écosystème québécois et il est important d’en prendre soin, c’est ce qu’Édith nous a raconté en nous montrant toute la chaîne du miel, partant de la pollinisation jusqu’à la mise en pot.

 

La Récolte de la Rouge

Catherine Baltazar et Mathieu Roy. Photo : Josée Pilotte

C’est en 2016 que Catherine Baltazar et Mathieu Roy ont pris la décision de quitter leur vie montréalaise pour s’installer en campagne dans les Laurentides, passionnés par l’agriculture biologique et voulant expérimenter un nouveau mode de vie. Ensemble, ils ont décidé de se concentrer sur la production de petits fruits biologiques, peu offerts dans le marché québécois, mais voyant qu’il était nécessaire de varier leurs terres, ils ont pris la décision de produire également des légumes biologiques. Leurs produits de qualité sont en demande par des grands restaurateurs de Montréal et des Laurentides, notamment en raison de la relation de proximité que les propriétaires entretiennent avec les chefs. En cette saison chaude assez difficile pour les agriculteurs du Québec, le jeune couple nous a expliqué les défis reliés à l’agriculture biologique aujourd’hui. 

 

Permex

Jérémie Gagnon. Photo : Josée Pilotte

Permex est une entreprise située à Val-David qui se spécialise dans le développement de projets en permaculture, dans la production de plantes et d’excavation. Jérémie Gagnon est le propriétaire et fondateur de cette entreprise innovante. Leur but : « observer les relations entre les différents écosystèmes et les reproduire en y intégrant les interventions humaines. » Permex intervient autant pour les projets résidentiels, que chez les agriculteurs, en les encourageant à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Jérémie fait également des formations avec les enfants dans les écoles, où ils créent de petits jardins dans les cours d’école. Il nous a fait visiter son plus ancien site de permaculutre, où l’on y trouve différentes variétés d’arbres, arbustes et plantes qui se complètent et grandissent en unisson.

 

Le Paysan Meunier

Anthony Ancion. Photo : Josée Pilotte

Anthony Ancion a fondé sa meunerie artisanale il y a trois ans à Milles-Isles. Avec des grains biologiques de différentes variétés, il moud sa farine avec un moulin provenant d’Autriche. Il a décidé de se lancer dans cette entreprise alors que sa mère souffrait de la maladie de Crohn et qu’il souhaitait trouver une manière de diminuer ses maux. Après avoir fait plusieurs recherches, il a trouvé une solution permettant de digérer plus facilement des aliments à base de céréales en produisant une farine fraîche, sans aucune transformation ou ajout. Alors qu’il n’avait aucune expérience dans le domaine, il a lu, fait ses recherches et tout appris le processus par lui-même. Il nous a raconté son histoire intéressante, les défis qu’il rencontre et l’importance de la farine biologique pour notre corps.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments