La table des gourmets, la finesse de l’art culinaire

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
La table des gourmets,  la finesse de l’art culinaire

Sur la rue de l’Église à Val-David se dresse un charmant restaurant d’influence française offrant une cuisine de saison et du terroir. Endroit lumineux, ambiance conviviale, l’accueil courtois par la maîtresse des lieux, Pascale Rouyé, dévoile une passion du métier qui, tout au long du service, est garant d’une expérience gastronomique dans les règles de l’art. Le moment sympathique et sans prétention est agréable, l’expérience, mémorable.

Le service du midi, où je me suis attablée, offre au choix l’entrée ou le dessert avec le plat principal pour 16,50 $; ou les trois pour 22 $. Il n’y a pas lieu de se priver d’une telle expérience culinaire, surtout que midi ou soir, on ne lésine pas sur l’art de la présentation et la délicatesse des mets.
Dès l’entrée, on apprécie les 30 ans de passion du chef Thierry Rouyé qui travaille en cuisine avec son fils Maxime. À deux, ils se font un point d’honneur de mettre en vedette les goûts et les saveurs de nos fabuleux produits du terroir des Laurentides et du Québec, dont les sources sont d’ailleurs appréciablement révélées sur le menu. Cuisine raffinée et savoureuse, « rigoureusement pensée et produite dans un style franco-urbain à la fois tonique et léger » – tel que décrit par le chef -, les réalisations sont des petites œuvres d’art. C’est véritablement par le coup d’œil que débute alors la dégustation.
L’entrée de poivron, feta, olive, chorizo, pomme de terre sur une tuile d’ardoise fut un tableau coloré de goûts et de textures; le risotto carnaroli, œuf 63C, courgettes, poudre de crevette : une savoureuse expérience gustative texturée entre le moelleux du riz, le coulant de l’œuf mollet en son centre, la fermeté des courgettes et le croquant de la poudre de crevette… J’en salive encore. Mes vis-à-vis, quant à elles, se sont régalées d’une assiette de merluche, boudin, pomme de terre, chou, jus de viande, mélange audacieux poisson-viande très réussi dans ce mariage inusité de saveurs. Le dessert de saison, un clafoutis à la prune, glace pâte d’amande, a quant à lui délicieusement comblé le petit creux gourmand… le tout, arrosé d’agréables vins au verre d’un choix assuré.
Midi, soir, brunch du dimanche, La table des gourmets, on s’y installe pour un moment de pur délice gustatif et visuel.
La table des gourmets
2353, rue de l’Église, Val-David
819 322-2353
info@tabledesgourmets.com

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments