Taxes : les citoyens vont-ils payer plus cher ?

Par Journal Accès

 

Est-ce que les villes ont réussi à préparer des budgets équilibrés, pouvant éviter les hausses massives de taxes? Rien n’est certain. Zoom sur les budgets municipaux dans les Laurentides.

 

À Saint-Sauveur le budget de l’année 2011 augmente de 377 000$, comparativement à celui de 2010, pour atteindre 16 817 000 $. Grâce aux mesures entreprises par l’administration municipale, la ville maintient son taux de taxation au niveau de 2010. «Le conseil municipal a pris en considération que les citoyens de Saint-Sauveur, comme tous les résidents du Québec, subissaient des augmentations du coût de la vie venant de tous les côtés, ce qui ne cessait de mettre de la pression sur les finances de chacun», a indiqué le maire, Michel Lagacé, dans une lettre adressée aux citoyens. 

Pour 2011, la taxe foncière sera de 0,4725 le 100 $ d’évaluation pour le secteur résidentiel et de 1,33 le 100 $ d’évaluation pour le secteur non résidentiel. Les taxes de services, à l’exception des tarifs pour la cueillette des matières résiduelles qui doivent refléter l’augmentation des coûts de l’enfouissement des déchets, demeurent sensiblement les mêmes qu’en 2010 et dans certains cas, sont à la baisse. «Par contre, la MRC Les Pays-d’en-Haut, avec le projet d’interconnexion entre les pistes cyclables du Train du Nord et du Corridor Aérobique, a demandé une participation des Villes membres équivalente à 0,0025 le 100 $ d’évaluation», de mentionner le maire. En outre, la Ville affectera une somme de 500 000$ pour l’amélioration du secteur routier.

Pour sa part, l’administration jérômienne a choisi de baisser le taux global de taxation et de répartir de façon égale et sur trois ans, la hausse moyenne de l’évaluation municipale, qui a fait un bond de 15%. On vaut ainsi amoindrir l’impact sur le compte de taxes des contribuables pour l’année 2011.

C’est ce qui ressort du budget présenté par le maire Marc Gascon. Un budget qui atteint 116,7 millions $, en hausse de 2,4 M$, soit 2,1%. Il faut savoir que le rôle d’évaluation 2011-2013 passera de 4,5 G$ à 5,2 G$. Au chapitre des taxes relatives aux services tarifés, celle de l’assainissement des eaux usées passe de 93 $ à 78 $. La taxe d’eau, sera maintenue à 175 $. Alors que pour l’enlèvement des ordures ménagères et la collecte sélective, la taxe passe de 165 $ à 175 $.   

De leur coté, les Adélois peuvent pousser un soupir de soulagement. Le conseil a adopté un budget similaire à celui de 2010. Donc, aucune hausse de taxes.  Le maire, Réjean Charbonneau, a même indiqué que certains secteurs connaîtront une baisse de 3.36 %. Ainsi, pour l’année 2011, le budget passe à 22 130 594 $, comparativement à 21 271 826 $ en 2010. L’administration Charbonneau a décidé de consacrer 1 433 585 $ de son budget au chapitre de la dette, soit 6.5%, ce qui représente une diminution de 303 895 $ comparativement en 2010. Dans le même sens, la ville a adopté un programme triennal en immobilisations pour les années 2011, 2012 et 2013. Au cours de ces années, Sainte-Adèle investira une peu plus de 14, 5 millions $, soit  7 090 400 $ la première année, 4 579 100 $ en 2012 et finalement 2 881 600 $ en 2013. 

 

Travaux d’infrastructures incontournables

L’année 2011 s’annonce chargée pour l’administration Chalifoux. Lors de la lecture du budget, le maire de Sainte-Agathe-des-Monts a annoncé le lancement de travaux majeurs dont la mise aux normes de l’usine de traitement des eaux, en plus de divers travaux d’infrastructures, d’aqueduc et routiers. «La prochaine année sera cruciale quant à la réalisation de travaux de mise aux normes de notre système d’alimentation en eau potable et de mise à niveau de la station d’épuration des eaux usées et des ouvrages de surverse, a indiqué Denis Chalifoux dans son discours sur le budget. Malgré une aide importante des gouvernements fédéral et provincial, ces deux projets d’infrastructures vont commander une contribution significative de la part des contribuables qui bénéficient de ces deux services». 

Pour faire face à la hausse des besoins financiers, le conseil a décidé de créer des réserves financières dans le but d’atténuer les impacts financiers sur la population. 

«En 2011, nous poursuivrons pour une cinquième année consécutive, nos efforts d’amélioration des rues et des chemins sur l’ensemble de notre territoire par l’intermédiaire du programme municipal PARC, un investissement annuel de 650 000 $. C’est plus de 2 600 000 $ qui auront été investis sur nos rues et chemins à la fin de 2013», a précisé le maire, précisant que 2,2 millions $ seront injectés également pour la réalisations de travaux d’aqueduc. «Nous sommes persuadés que les citoyens comprendront l’effort fiscal qui leur est demandé. Depuis son élection, le conseil municipal déploie beaucoup d’efforts pour attirer de nouvelles familles et de nouveaux commerces et industries sur son territoire dans le cadre du respect de sa « Vision stratégique 2005-2015 », a conclut le maire. 

À Piedmont, le compte de taxe subira une légère hausse de 1.5%. Les frais de cueillette et transport d’ordures, le recyclage et le tarif à la hausse imposé par la MRC des Pays-d’en-Haut pour les travaux d’interconnexion entre le Parc linéaire et le Corridor aérobique expliquent en partie l’augmentation. Le budget global pour l’année 2011 s’élève à 5 754 455,00$ par rapport à 5 521 572,00$ en 2010. 

Cette année, le secteur de l’urbanisme et de l’environnement sera à l’honneur, avec des investissements de 86 795$, pour un total de 379 330$. Au niveau des activités récréative, la Ville prévoit injecter un montant de 105 945,00$, soit environ 30 000$ de plus que l’année dernière. 

Les citoyens de Saint-Adolphe-d’Howard devront s’attendre à une hausse de compte de taxes de 3.14%. Celui-ci passe de 9 158 186 $ à 9 445 340 $, un écart de 287 154 $. Parmi les autres coûts, les frais de gestion passent de 40$ à 60$. Ceux-ci servent à financer une partie des coûts de l’administration générale, l’évaluation, la promotion et le tourisme. La taxe pour les ordures et le recyclage augmente de 13$ pour atteindre 245$. Enfin, les taux de taxe pour l’aqueduc et l’égout sont maintenus respectivement à 145$ et 249$. 

Toutefois, les frais pour les services de la Sûreté du Québec subiront une légère hausse et une nouvelle taxe est consacrée à l’amélioration du réseau routier. De plus, la contribution versée à la MRC passera de 0,0516$ à 0,055$. Ainsi, le taux de taxation augmentera de quelques sous (de 0,74$ à 0,7622$).

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de