Temple de la renommée du ski des Laurentides

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Temple de la renommée du ski des Laurentides

Des intronisés de prestige!

Le Temple de la renommée du Ski des Laurentides compte désormais six nouveaux membres. Samedi soir, dans le cadre de son 31e banquet annuel, l’organisation a souligné et récompensé les carrières d’Alexandre Bilodeau (ski acrobatique, bosses), Vincent Dorion (freeski), Michel Marcoux (bâtisseur et entraîneur ski alpin), Gilles Parent (moniteur, bâtisseur, scénariste, ski de fond), Mimi Séguin (athlète et entraîneure, ski alpin), ainsi que Guy Baervoets (moniteur ski alpin) à titre posthume.

«J’ai commencé à skier ici, au Mont Saint-Sauveur et j’ai toujours un chalet sur la montagne. C’est Jean-Luc Brassard qui m’a informé que ma candidature avait été retenue et j’ai été surpris et je me suis dit: ”ah oui, déjà?”» a soutenu Alexandre Bilodeau en riant.

«C’est très flatteur, d’autant plus que j’ai vu Vincent Doyon à l’œuvre lorsque j’étais plus jeune. Son père Michel a même été mon entraîneur pendant plusieurs années», a poursuivi le double médaillé d’or olympique qui a officialisé annoncé sa retraite au début de l’automne.

«C’est un honneur de recevoir cet hommage. Je suis content que notre sport soit reconnu au Temple de la renommée», a pour sa part déclaré Vincent Dorion, qui est vu par plusieurs comme un pionnier du freeski à l’échelle mondiale. «J’ai vécu ma carrière à 110% un peu partout dans le monde. Le sport c’est le sport et après la vie continue», a-t-il poursuivi en ayant une pensée pour son ancien coéquipier Jean- Philippe Auclair, qui a péri dans une avalanche au Chili, au début du mois. L’ancien athlète travaille aujourd’hui en aménagement paysager et demeure toujours à Saint-Sauveur. Le ski est revenu dans sa vie, cette fois avec son garçon Damian, qui est âgé de 4 ans. «Il m’a donné le plaisir d’être de retour sur les pentes!»

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de