Top 6 : cafétérias de ski

Par Ève Ménard
Top 6 : cafétérias de ski

De la poutine à la salade, voici votre palmarès!

De la poutine à la salade, en passant par le spaghetti, je survole les menus de quelques cafétérias des stations de ski des Laurentides pour arrêter mon choix sur un plat, différent pour chacune des stations, et selon lesquels, je classerai mes goûts dans un palmarès récapitulatif. Je fais deux tournées distinctes, soit le 31 décembre, lendemain de la tempête et le 2 janvier, journée très achalandée.

 

#6 La salade césar au Sommet Gabriel

Le Sommet Gabriel est mon troisième arrêt du 31 décembre. À mon grand bonheur, une belle variété de salades s’offre à moi ; parfait pour clôturer le diner. J’arrête mon choix sur la salade César. Visuellement, ça semble plutôt alléchant. En réalité, c’est plutôt mauvais. Salade molle, bacon tout aussi mou, fromage collant. Seuls la vinaigrette et les croutons sont bons. Plus j’en mange et moins je l’apprécie. J’en ai laissé la moitié. Même si j’avais mangé avant, c’est davantage faute de goût que faute de faim que je me résigne à gaspiller. Mais est-ce que j’aurais vraiment pu m’attendre à mieux d’une salade prêt-à-manger ? Probablement pas.

#5 La pizza au Sommet Saint-Sauveur

Je ne pouvais pas passer à côté de la très populaire station du Sommet Saint-Sauveur. Après de longues minutes coincées dans le traditionnel trafic, je parviens finalement à la cafétéria. Très grand espace, et grande offre. J’opte pour la pizza. « Une pointe de pizza toute garnie, s’il te plait. » La dame regarde dans ses plateaux : « Il me reste seulement au fromage, désolé ». Pas trop le choix. La première moitié de la pointe est quelque peu brûlée ; je le remarque immédiatement. La croûte est trop croustillante. Ce n’est pas mauvais, mais loin d’être exceptionnel. La sauce est bonne. Le fromage est un peu brûlé lui aussi. Peut-être aurait-elle dû me dire qu’il n’en restait plus, finalement…

#4 Le grilled cheese bacon à Vallée Bleue

Première fois que je visite Vallée Bleue. On aurait dit une station de ski miniature ; petit stationnement, petit chalet et petite cafétéria. Malgré tout, on présente un menu varié et des repas du jour sophistiqués comme on pourrait les lire sur un menu au restaurant. Je choisi le grilled cheese au bacon. Rien à voir avec celui qu’on nous sert au Tim Hortons, qui est succulent. Malgré tout, je le qualifierais d’acceptable considérant qu’il provient d’une cafétéria d’un centre de ski. Si le bacon avait été mieux étalé entre les deux tranches de pain, alors peut-être la cafétéria de Vallée Bleue aurait-elle gagné quelques points supplémentaires.

#3 La poutine au Mont-Habitant

J’entre dans le chalet, à 14 h, affamée. Le menu présente l’offre traditionnelle en fast food en plus de sandwichs, wraps, baguettes et bar à pâtes qui ajoutent de la variété. Malgré tout, j’y vais pour un classique, c’est-à-dire la poutine. La portion est parfaite ; pas trop grosse, mais suffisamment pour satisfaire la faim. On se sent un peu moins mal quand on la termine. Les frites sont excellentes. Seul petit « hic » : il n’y a pas assez de fromage par rapport à la quantité de frites. Mais je peux l’excuser considérant qu’il s’agit de la problématique universelle de toutes les poutines, semble-t-il.

#2 Le Hamburger au Chanteclerc

C’est le lendemain de la tempête et la dernière journée de 2019. Ma voiture a bien failli ne pas réussir à monter l’imposante côte menant au stationnement Heureusement, l’effort aura valu la peine puisque le hamburger était délicieux. Quelques minutes se sont écoulées avant que quelqu’un vienne finalement prendre ma commande : « Je vais te prendre une pointe de pizza all dress s’il-te-plait ». « Je n’en ai pas aujourd’hui », me répond la cuisinière. Décidément, pas simple d’avoir une pointe toute garnie dans les centres de ski. J’y suis alors allée  pour le hamburger. La qualité du plat a réussi à surmonter ce petit bémol.

#1 Le spaghetti à Belle Neige

Suis-je complètement neutre pour celle-ci ? Non je vous l’avoue d’emblée. Je travaille à Belle Neige depuis 4 ans et j’y ai aussi grandi. Reste que de tous les centres de ski que j’ai visités, aucun n’a jamais pu surpasser ou même accoter la nourriture offerte à Belle Neige. Après mes tournées, mon opinion reste encore et toujours la même. À l’occasion de ce palmarès, je prends un spaghetti. Toujours satisfaisant. Les pâtes cuites à la perfection, une portion parfaite et une sauce incroyable. Je dis souvent qu’il s’agit de la meilleure sauce à spaghetti ! Ce n’est pas l’affirmation favorite de ma mère. Mais que puis-je dire, c’est la vérité.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de