Totalement Sublime : Entre images et musique

Par Marie-Catherine Goudreau (initiative de journalisme local)
Totalement Sublime : Entre images et musique
(Photo : Léa Dumoulin)

Totalement Sublime, c’est le projet de deux amis, artistes, musiciens, très talentueux. C’est aussi le combo surprenant et curieux d’Elie Raymond, chanteur et compositeur principal du groupe Foreign Diplomats, et de Marc-Antoine Barbier du groupe Choses Sauvages. Tous deux sont respectivement originaires de Sainte-Adèle et Saint-Eustache .

Totalement Sublime pourrait être classé dans le style électro-pop québécois, mais il s’agit surtout d’un album plutôt expérimental pour les deux artistes qui souhaitaient sortir de leur approche habituelle. Dans cet album, on y dépeint des images et des expériences, souvent très simples et québécoises.

Le départ

Le projet mijotait dans leur tête depuis quelques années, alors que leurs groupes respectifs ont fait plusieurs spectacles ensemble durant leur tournée qu’ils nommaient « Diplomage ». Bien reconnus pour leurs spectacles qui tournent souvent en fête, les deux artistes discutaient, lors de ces soirées, de concepts qu’ils voulaient élaborer ensemble. « On s’échangeait beaucoup de musique, notamment de pop expérimentale japonaise des années 1980 », explique Élie Raymond. Pour eux, cet album s’est fait naturellement, sans trop de questionnements, autant au chalet dans les Laurentides que dans le métro à Montréal. « Quand on a commencé à faire nos premiers jams, on écoutait un certain type de musique : ça s’est reflété dans nos morceaux et tranquillement, notre son s’est formé autour de ces références, qui allaient dans toutes les directions ! On a autant des influences de country que de musique électronique », ajoute Marc-Antoine.

S’éloigner pour mieux créer

Tous deux témoignent que ce projet leur a permis de développer leur style et d’expérimenter de nouvelles avenues qui les guident maintenant dans leurs projets respectifs (il y en a plusieurs), que ce soit en solo ou avec leur groupe. « Je crois que c’est bien parfois de prendre du recul, de se séparer pour ensuite revenir avec d’autres bases », explique le chanteur de Foreign Diplomats. Pour Marc-Antoine, ce projet lui a permis de changer de structure et de sortir de sa zone de confort : « Dans un band, souvent on a tous nos positions et nos méthodes. Pouvoir sortir un peu de ce en quoi on est confortable nous a permis d’essayer plus d’instruments, certains qu’on ne joue pas habituellement. Ça déstabilise, mais ça nous a aussi fait réapprendre comment on crée nos chansons. »

À écouter, en entièreté

Les titres de l’album (K, IDK, XD 4, OMG (oiseau)) sont en fait des abréviations qu’on utilise en clavardant : un clin d’œil que les deux musiciens ont voulu faire en référence à MSN (ancienne plateforme pour chatter). « Au-delà de la blague entre nous deux, on voulait que l’accent soit mis sur la musique et sur l’album dans son entièreté. Peut-être que ça nous aide un peu, dans le sens où, lorsqu’une personne veut écouter une chanson en particulier, il est difficile de la retrouver à cause des titres, alors elle doit écouter l’album au complet ! » raconte Marc-Antoine.

Pour écouter l’album, cliquez ici.

 

Les projets se multiplient actuellement pour ces deux artistes alors qu’Élie Raymond a sorti tout récemment un album solo « Elle dormait encore » et s’apprête à en dévoiler un autre pour l’automne. Il compose aussi avec Foreign Diplomats, qui ont lancé leur album « ][ » en juin dernier. Pour Marc-Antoine Barbier, les projets s’accumulent avec Choses Sauvages, présentement en pleine période de composition.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments