Tournée provinciale

Par Journal Accès

La CSN à Saint-Jovite

C’est plus de 25 personnes qui ont participé à la soirée de réflexion politique que la CSN tenait, le soir du 5 décembre, à Saint-Jovite. Dans le seule région des Laurentides, c’est près de 150 personnes qui ont déjà été rejointes dans le cadre de cette tournée provincial.

L’animation de la soirée a été assurée par Louise Jetté, présidente du Conseil central des Laurentides et Lise Poulin, secrétaire générale de la CSN. Elles étaient accompagnées de Johanne Chartrand, Eric Céré et Steve Bouchard, tous de l’exécutif du Conseil central des Laurentides.

Les participants ont abordé les questions des finances publiques et de la fiscalité équitable en évoquant les profits farmineux des banques en regard de leur faible contribution aux rentrées fiscales.

Tous les intervenants se sont montrés très sensibles à la question de l’environnement et en on conclut que cette question est trop importante pour la laisser exclusivement entre les mains des politiciens.

On a aussi fait ressortir les difficultés que connaissnet les services publics et programmes sociaux. Des intervenants, tant du réseau de la santé que d l’éducation ont témoigné des difficultés quotidiennes qu’ils rencontrent dans leur souci de bien servir les élèves et la population en général.

Les questions du développement économique et des emplois de qualité ont fortement marqué les discussions. Les difficultés que connaissent les salariés du centre de tri de Rivière-Rouge et les problèmes dans l’industrie du bois ont très bien illustré à elles seules les problèmes régionnaux liés à l’emploi. Quant au développement économique, le fait que l développement régional se fasse à l’ombre du géant qu’est la station de ski Mont-Tremblant est un souci pour les participants. Ces derniers croient que nos décideurs sur le plan politique et économique devraient se soucier de diversifier l’économie de la région.

La présidente de Conseil central des Laurentides s’est d’ailleurs dite heureuse de la présence de la population mais étonnée de l’absence de participation des élites municipales et comerçantes de la région: «Moins d’un an après le conflit de la station Mont-Tremblant, alors que l’on a annoncé à la radio et dans les hebdos régionnaux la tenue de cette assemblée publique ouverte à toute la population, aucun élu, personne de la Chambre de commerce… C’est très étonnant et surtout très décevant», a conclu Louise Jetté.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de