Tout quitter et prendre la route

Par Marie-Catherine Goudreau (initiative de journalisme local)
Tout quitter et prendre la route
(Photo : Go-Van)

Vous rêvez de tout quitter, de partir sur la route et de vivre d’explorations et d’aventures ? C’est ce que Julien Roussin Côté a fait il y a 7 ans. Dans sa deuxième saison de La belle vie avec Go-Van, il rencontre des personnes qui ont choisi de faire la même chose.

Julien Roussin Côté a lancé Go-Van il y a quelques années. Au départ, il s’agissait d’un blogue où il écrivait sur la vie et sur la route, dans sa van. Au fil du temps, une communauté s’est bâtie et rassemble maintenant des gens qui partagent ce même mode de vie.

La première van

Il y a 10 ans, Julien achetait sa première van et découvrait ce mode de vie et toute la communauté qui y était rattachée, notamment avec Van Life. « En janvier 2015, j’avais besoin d’une pause dans ma vie et de faire un reboot. Je me suis rendu jusqu’au Mexique avec un ami dans une van pendant quelques mois. » Quand il est revenu dans son condo à Montréal, il a continué à dormir quelques soirs par semaine dans sa van, qui était devenue sa maison. « J’ai commencé à louer à court terme mon condo et je me suis dit que j’allais essayer de vivre à temps plein sur la route. Et ça fait maintenant 7 ans que j’y vis. »   

Lors de ce voyage au Mexique, ils ont produit une série de vidéos qui sont devenues virales. La communauté Go-Van a maintenant plus de 150 000 abonnés sur les réseaux sociaux.

« J’ai senti qu’il y avait quelque chose à faire là-dedans et que je pourrais en vivre. »

Produits par Urbania, les épisodes sont réalisés par Émilie Ricard-Harvey et Ariane Moisan. Ils seront disponibles en primeur sur le site d’UnisTV une semaine avant leur diffusion télé, le 8 avril.

Une série nomade

Julien cherchait une manière de vivre simplement. La van semblait être la solution : mobile et petite. « À travers mes voyages, j’ai rencontré des gens qui avaient d’autres modes de vie alternatifs, comme sur un bateau ou en autobus. Je me suis mis à m’intéresser à ces autres manières de vivre. »

Julien Roussin Côté est le fondateur de Go-Van.

En 2020, il lance donc la première saison de La belle vie avec Go-Van sur UnisTV. Dans celle-ci, Julien part à la rencontre de gens qui, comme lui, ont tout quitté pour adopter un mode de vie alternatif. On fait connaissance d’une femme qui passe d’une maison bateau à une autre en Outaouais, d’un couple qui vit sur une île artificielle en autarcie en Colombie-Britannique, ou encore, d’un « hermite moderne » qui s’est construit une maison dans les Monts Groulx.

Durant la première saison, l’équipe voyage à travers l’est du Québec et du Canada et présente leur rencontre dans des épisodes d’une vingtaine de minutes. Pour la deuxième, ils ont continué à découvrir le Québec, mais aussi l’ouest du Canada, donnant place à des points de vue incroyables sur le pays et les Rocheuses, entre autres. On y retrouve des personnes qui ont choisi un mode de vie simple et en harmonie avec leur environnement. Souvent, ils ont construit leur habitation eux-mêmes, avec des matériaux recyclés et locaux.

« Je crois qu’on a pris de l’expérience visuellement, mais aussi dans l’animation et la production. On adresse des sujets importants aussi comme l’environnement et le tourisme responsable. » Cet été, la quantité de gens qui voyagent avec des vans a augmenté, explique Julien. Il était donc important pour lui d’aborder cet aspect, et de sensibiliser les gens à ne pas dormir n’importe où et à être respectueux.

S’inspirer des meilleures idées

« Ce que j’aime de faire cette série : prendre ma van, rencontrer des gens et visiter des lieux. Je vais chercher les meilleures idées de ces rencontres, pour m’inspirer dans ma vie et pour le moment où je vais m’établir avec ma famille. » Après, c’est au public de prendre ce qui les inspire dans ces histoires. Julien raconte que beaucoup de personnes  leur partagent que la série a été l’étincelle qu’il leur fallait pour se lancer dans leur projet.

Encore sous la trame des chansons du groupe Clay and Friends, qui accompagnent très bien ces 13 épisodes, La belle vie vous fera voyager et rencontrer des gens ordinaires qui ont choisi de suivre leurs convictions, au-delà de ce que la société peut penser. Certainement une série qui fait du bien en temps de pandémie, et qui donne de l’espoir que des rêves peuvent se transformer en réalité lorsqu’on prend les actions pour le faire.

Avec sa copine, Julien prépare un nouveau projet au printemps 2021. Ils ont décidé de s’établir et de se construire une maison en Estrie. « Ce sera pimenté des meilleures idées que nous avons prises lors de nos rencontres et d’une série de choses innovantes », se réjouit-il.

Pour suivre cette aventure: @campdebase.eco.

Pour en savoir plus sur la vie en van 

Instragram  |  Facebook  |  Web

Livre | Vie de van : récits et itinéraires à faire rêver par Julien Roussin Côté

 

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments