Une troisième médiation est prévue

Par Isabelle Houle
Une troisième médiation est prévue

Conflit de la croix de Sainte-Adèle

 

La Ville de Sainte-Adèle et le citoyen Marc Lupien tenteront pour une troisième fois de s’entendre et de régler les litiges entourant notamment le droit de passage à la croix de la municipalité.

Depuis 12 ans, les deux parties se lancent la balle et les frais juridiques se chiffrent à plusieurs millions de dollars. Inquiets, les citoyens demandent un règlement. Cette fois, les parties se présenteront devant la Commission municipale du Québec pour tenter de s’entendre et de trouver une issue. C’est d’ailleurs cette instance qui déterminera les détails de la médiation.

L’administration municipale soutient qu’elle tente depuis longtemps d’aller en médiation et de régler la situation. Étrangement, M. Lupien aussi affirme vouloir trouver un terrain d’entente.

« C’est la 3e tentative. Je suis positif, mais je vois des embûches majeures avec cette rencontre. Les représentants de la ville qui participeront à cette médiation sont aussi ceux qui sont à l’origine des problèmes. On parle ici du directeur général Pierre Dionne et du bâtonnier Francis Gervais de la firme Deveau avocats. Ces personnes ne sont pas dans l’obligation de rapporter mes demandes au conseil. Elles pourraient ne faire état que des choses sur lesquelles nous nous sommes entendus », confie Marc Lupien.

Celui-ci ajoute qu’il « n’a jamais entamé de poursuites contre la ville ». Il soutient plutôt avoir exigé un dédommagement. « De ma poche, ces histoires de poursuites m’ont coûté 1,6 M$. Toute tentative de règlement est bienvenue », poursuit M. Lupien.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de