Turbulences au conseil de Saint-Adolphe-d’Howard

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Turbulences au conseil de Saint-Adolphe-d’Howard

La mairesse tient à rétablir les faits

Que se passe-t-il à Saint-Adolphe-d’Howard? Quatre conseillers municipaux ont quitté l’équipe de Lisette Lapointe depuis février, dont trois le 2 avril dernier. Au cœur de la polémique, sa façon de gérer les affaires publiques, décriée par certains.

Avec ce départ en bloc, la mairesse qui avait fait élire cinq conseillers de son équipe sur six sièges, se retrouve désormais en minorité en son propre conseil. La goutte qui aurait fait débordé le vase? Le départ du directeur général Martin Nadon, six mois à peine depuis son embauche. Un départ qui s’ajoute à plusieurs autres depuis les administrations précédentes.

Mise au point

Par voie de communiqué, la mairesse de Saint-Adolphe-d’Howard qui était à l’extérieur du pays, a tenu à faire le point sur la situation.

«Je vois que la démission du directeur général en a déçu plusieurs et je les comprends. La municipalité a eu de nombreux directeurs généraux dans les dernières années. Le départ de M. Nadon s’est fait bien malgré moi et il sera essentiel d’assurer une stabilité dans ce poste pour la suite des choses», a expliqué la mairesse qui a appris la nouvelle par les journaux. «M. Nadon nous a informés, la semaine dernière, qu’il quittait son poste et qu’un emploi très intéressant l’attendait, a poursuivi Lisette Lapointe. Je tiens également à mettre au clair qu’il n’a pas été question de rouvrir le contrat d’embauche du directeur général. Celui-ci était en négociation depuis l’arrivée de M. Nadon et il n’avait jamais été signé. J’ai toujours informé le Conseil des différents éléments discutés dans ce contrat.» La mairesse assure que le recrutement d’un nouveau directeur général est déjà entamé et que tout sera mis en œuvre pour que le poste soit comblé le plus rapidement possible.

Lisette Lapointe veut également se faire rassurante auprès de la population. «Nous continuerons de mener de front tous les dossiers importants pour Saint-Adolphe. Que les conseillers soient indépendants ou dans l’équipe Lapointe, ils ont toujours pu voter selon leur conscience, sans suivre de ligne de partie et nous continuerons à travailler de la même façon, en ayant toujours à cœur de prendre les meilleures décisions pour Saint-Adolphe, à court, moyen et long terme.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de