Un combat de championnat du monde pour 2014

Photo de Michel Bureau
Par Michel Bureau

Le boxeur Sébastien Gauthier de Saint-Jérôme

Sébastien Gauthier trépigne d’impatience à l’idée de remonter dans le ring. À son dernier combat en

novembre 2012, il a été mis k.o.t ( mis hors de combat) au huitième round par

Rodriguo Guerrero, et ce après avoir livré un furieux combat.

 

Gauthier qui présente une excellente fiche en carrière de 22-4 (14 k.o.t) sera possiblement en sous carte du combat Bute-

Pascal, le 18 janvier prochain au Centre Bell. Un an d’inactivité a fait mal au Jérômien d’adoption, qui a dégringolé au classement. Gauthier croit cependant que deux victoires à ses deux prochains combats lui redonneront une place enviable au classement, et possiblement un combat pour le championnat du monde en 2014. C’est le japonais Tomoki Kameda qui est champion chez les poids coq ( bantam weight).

 

Son combat contre Steve Molitor en 2011 à Québec, aura changé le cours de sa carrière. Un vol selon les pseudos experts, Gauthier méritait la décision. Il a été privé d’une belle bourse. «J’ai perdu au moins 100 000$ à cause de cette décision», affirme Sébastien Gauthier. À 31 ans, il n’a surtout pas l’intention d’accrocher les gants. Il en mange de son sport!

 

Une après-carrière

en politique

On raconte que les voyages forment la jeunesse. Chez les amateurs, il a participé à des compétitions dans 22 pays. Il ne craint pas de donner son opinion sur différents sujets. Il déplore l’attitude d’Adonis

Stevenson. «Ce n’est pas fort de prétendre qu’il a été victime de racisme au Québec, P.K. Subban n’est-il pas le joueur le plus populaire chez le Canadien». Stevenson a aussi reproché aux médias de s’attarder sur son passé criminel. «Dans la vie on doit assumer ses gestes». Le sympathique boxeur pense que les boxeurs auraient besoin d’un meilleur encadrement. D’autre part, il mise sur Lucian Bute pour disposer de Jean

Pascal.

 

Gauthier qui habite à Saint-Jérôme depuis 26 ans mais qui garde la forme avec son école de boxe à Lévis, l’ambition de se présenter un jour en politique au municipal. «Il m’arrive d’assister à des assemblées du conseil. Je vote à chaque élection. Je

souhaite rencontrer le maire un jour», conclut-il.

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de