Un couple des Laurentides offre un logement à une famille afghane

Par Ève Ménard (journaliste de l'initiative locale)
Un couple des Laurentides offre un logement à une famille afghane
La famille Lelièvre composée de Chloé, Jean, Marc-Olivier et Martine. (Photo : Courtoisie)

Dans les prochaines semaines, Jean Lelièvre accueillera gratuitement une famille de réfugiés afghans dans son logement situé au pied du Chantecler, à Sainte-Adèle.

Initialement, Jean Lelièvre prévoyait louer son logement, fraîchement rénové, pour la saison de ski. La situation en Afghanistan et le rapatriement de familles afghanes a changé ses plans.

« Ceux qui sont arrivés à Toronto sont essentiellement des gens qui ont travaillé avec nos forces armées en Afghanistan. À présent, ce sont des familles à risque et elles ont dû se sauver. Ce sont des gens qui ont fort probablement sauvé des vies, des gens qui ont contribué à rendre leur pays meilleur. On ne pouvait pas les laisser tomber. » C’est dans cet état d’esprit que le couple a pris la décision de contribuer à sa manière à l’accueil des réfugiés afghans. Pour ce faire, monsieur Lelièvre est entré en contact avec Shah Ismatullah Habibi, directeur général de l’Association éducative transculturelle de Sherbrooke, qui invite la population à venir en aide aux Afghans.

Étant donné qu’il ne possède pas les con-naissances et les compétences nécessaires pour parrainer une famille nouvellement arrivée, Jean Lelièvre a choisi une autre avenue : fournir gratuitement un toit. « Pour ces familles qui arrivent ici complètement démunies, je pense que je pouvais laisser tomber une saison de ski et leur prêter sans frais l’appartement. »

Esprit de communauté

Cette décision est d’autant plus louable que Jean Lelièvre est présentement en chimiothérapie pour deux cancers, alors que son épouse est en réhabilitation à la suite d’un accident. Heureusement, les enfants du couple, âgés de 41 ans et 36 ans, apportent leur aide. « Hier [6 septembre] ils sont même venus avec des amis pour s’assurer que tout est bien en place pour accueillir la famille », nous a spécifié Jean Lelièvre. Ce dernier a aussi l’intention d’impliquer les voisins et de favoriser du mieux possible l’intégration des nouveaux arrivants. « Pour aider, il ne faut pas nécessairement donner de l’argent ou un toit. Ça peut simplement être un sourire ou un bonjour. J’espère être capable que ces gens-là apprécient la région et y demeurent. »

Jean Lelièvre n’est toujours pas entré en contact avec la famille qui élira domicile dans son logement. Mais ce ne serait qu’une question de temps. En effet, la famille afghane serait déjà arrivée à Toronto et actuellement en quarantaine. Celle-ci arrivera d’ailleurs juste à temps pour profiter de la fin de l’été, puis du début de l’automne et des magnifiques couleurs qui l’accompagnent.

Apporter son aide

C’est par l’entremise de l’Association éducative transculturelle que Jean Lelièvre a trouvé une façon d’aider.
Il est possible de joindre cet organisme au 819 563-4460 ou Shah Ismatullah Habibi au 819 573-8264.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments