Un délicieux voyage

Par Journal Accès
Un délicieux voyage

La gas­tro­no­mie inter­na­tio­na­le est tou­jours accom­pa­gnée de mys­tè­re, d’atten­tion et de res­pect des tra­di­tions. Mais un nou­veau cou­rant culi­nai­re est né: la cuisine fusion, qui allie l’inno­va­tion et la mixi­té des plats. Pour réus­sir ce voya­ge à tra­vers les par­fums, les saveurs et les con­ti­nents, il faut savoir marier les bons pro­duits et manier les bons ins­tru­ments.

 

La cuisine nordique

La cui­si­ne «venue du froid» rime bel et bien avec «plat récon­for­tant» et «art de vivre cha­leu­reux». Toutefois, il faut savoir que les Danois, les Suédois, les Finlandais et les Norvégiens sont sou­cieux de leur envi­ron­ne­ment et res­pec­tent à juste titre les pro­duits locaux que sont le sau­mon et les écre­vis­ses. Mais c’est le hareng qui est le roi de leur table! Il est servi d’une dou­zai­ne de façons, dont les plus popu­lai­res sont le hareng à la sauce toma­te, le hareng à l’aneth et le hareng aux oignons.

 

La cuisine italienne

Cette cui­si­ne médi­ter­ra­néen­ne pro­po­se des plats faits à par­tir d’ingré­dients frais, notam­ment de légu­mes bien mûris au soleil. Ainsi, l’hui­le d’oli­ve, la toma­te, l’ail et les fines her­bes font par­tie des élé­ments qui sont à la base de cette cui­si­ne savou­reu­se. Cette cui­si­ne est tel­le­ment aimée des Nord-Américains que bien des plats ita­liens font main­te­nant par­tie de notre menu. La lasa­gne, le spa­ghet­ti à la bolonaise et la pizza sont effec­ti­ve­ment fort popu­lai­res. Mais il y a tel­le­ment plus! Découvrons main­te­nant la frit­ta­ta, la polen­ta, les orec­chiet­tes et les chiac­chie­res!

 

La cuisine portugaise

Parce que le Portugal est un pays de pêcheurs, les pro­duits de la mer appar­tien­nent tout natu­rel­le­ment à la tra­di­tion culi­nai­re. La morue et la sar­di­ne se dégus­tent aussi bien far­cies qu’en papillo­tes, fumées ou mari­nées… et elles s’enve­lop­pent d’épi­ces, de légu­mes et de grai­nes diver­ses. Cela parce que la varié­té des régions por­tu­gai­ses, du lit­to­ral aux plai­nes inté­rieu­res, favo­ri­se la mul­ti­pli­ci­té des ingré­dients: char­cu­te­ries, oli­ves, aman­des, por­to, vino ver­de…

 

La cuisine créole

À table, le savoir-fai­re haï­tien est le fruit d’un métis­sa­ge de peu­ples et de cou­tu­mes indien­nes, mal­ga­ches, afri­cai­nes et fran­çai­ses… Les épi­ces, les aro­ma­tes, le piment, le rhum et le sucre y sont omni­pré­sents. Si cer­tains font du riz aux hari­cots rou­ges le plat natio­nal, il y a d’autres pré­ten­dants au titre : le court-bouillon de pois­son, pré­pa­ré avec des pois­sons cou­pés en mor­ceaux et mis à macé­rer dans une mari­na­de épi­cée, ou le colom­bo de pou­let mijo­té au cur­ry.

 

La cuisine malaisienne

Les Malais per­pé­tuent cer­tai­nes ancien­nes tra­di­tions culi­nai­res indien­nes et chi­noi­ses, notam­ment en ce qui con­cer­ne l’uti­li­sa­tion abon­dan­te du curry et des ver­mi­cel­les de riz. Par con­tre, les mélan­ges sucrés-salés de ce pays sont ini­mi­ta­bles, de même que la façon uni­que de com­po­ser tou­tes les pré­pa­ra­tions, du repas jus­qu’au des­sert, avec le lait de coco.

 

La cuisine québécoise

Contrairement à ce que l’on pour­rait croi­re, le Québec réus­sit à se fau­fi­ler sur le menu du mon­de. La pré­sen­ce amé­rin­dien­ne y est pour quel­que cho­se, notam­ment grâce au sirop d’éra­ble qui s’intè­gre dans la cuis­son du gibier.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de