Un deuxième long-métrage pour Philippe Cormier

Par Marie-Catherine Goudreau
Un deuxième long-métrage pour Philippe Cormier
Philippe Cormier est originaire de Labelle et a étudié au Cégep de Saint-Jérôme. (Photo : Marie-Eve Richard)

Le jeune réalisateur de Labelle et ancien étudiant du Cégep de Saint-Jérôme, Philippe Cormier, réalise un deuxième long-métrage, dont le tournage commencera à l’été. Alors que la première de Lorsque le cœur dérange s’est déroulée en avril dernier, il présente cette fois, Le purgatoire des intimes.

Philippe a commencé l’écriture de son deuxième long-métrage en octobre dernier, à peine quelques temps après avoir terminé la post-production de Lorsque le cœur dérange. La santé mentale occupera encore une place importante dans cette deuxième œuvre. On y raconte l’histoire d’un homme de 55 ans et on le suit dans ses relations problématiques et dans sa solitude.

Santé mentale au cœur de l’œuvre

« Le drame psychologique a toujours été dans mon créneau. C’est un peu mon expertise dans l’industrie. L’idée m’est venue parce qu’on ne parle pas beaucoup de solitude à la télé. J’ai donc essayé de trouver un moyen de l’aborder avec une histoire un peu folle et intense », raconte le réalisateur de bientôt 21 ans.

Dans Le purgatoire des intimes, Philippe s’est permis de prendre des risques et de visiter des thèmes plus « tabous ». « Je pense que ce sera plus difficile à regarder, car il y aura des scènes plus intenses et explicites, mais c’est toujours dans le but de passer un message. »

Synopsis

Alain Landriault, un homme de 55 ans troublé à la suite de la mort de sa mère, se verra avoir des relations problématiques avec différentes femmes de son entourage. Sa solitude extrême et l’incompréhension de sa famille éclatée le pousseront à de graves gestes qui seront malheureusement irréversibles.

À la rencontre de la réalité

Pour Philippe, il est important que le scénario et les personnes soient crédibles et reflètent la « vraie vie ». Durant son processus de création, il est donc allé rencontrer des professionnels pour comprendre et bien saisir leur réalité. « Je me suis renseigné auprès d’avocats, de psychologues, de travailleuses du sexe, comme ces métiers seront présents dans le film. » Philippe et son équipe ont aussi visité un salon de massage érotique et ont rencontré des personnes qui y travaillaient. « On voulait savoir ce qui était crédible ou non. Après, on a retravaillé le scénario avec ça pour avoir quelque chose de solide. »

Après avoir fait une semaine intense d’auditions ouvertes à tous, la sélection s’est arrêtée. Parmi le casting, Normand D’Amour aura le rôle du personnage principal, Alain. Il sera entouré notamment de Jean-Pierre Bergeron, Brigitte Lafleur, Anne-Marie Falcon, Karl Farah, Karine St-Michel, Sonia Vachon, François Gadbois, Anne Casabonne, Mélissa Bédard, Alexis Lefebvre et Clodine Desrochers.

Réalisateur à 20 ans

Après avoir réalisé un film, Philippe croit qu’il a gagné de la crédibilité dans le milieu, malgré son jeune âge. « Ç’a été plus facile surtout au niveau des agents des comédiens, comme ils pouvaient voir ce que j’avais fait avant. » Mais être réalisateur à 20 ans vient avec une pression de performance, explique Philippe. « Ça peut être plus difficile de prendre ma place parfois, mais je pense que ça va bien. J’ai un casting et une équipe qui sont là pour m’aider et m’épauler. C’est toujours ce que je veux faire de ma vie et c’est toujours ça ma priorité. »

Nouveauté pour le réalisateur, il aura un deuxième rôle dans le film. « J’essaye de trouver un équilibre entre la réalisation et le jeu. C’est quelque chose que j’aimerais travailler et explorer. » Il a d’ailleurs obtenu quelques rôles comme acteur, dont dans une série de Radio-Canada à venir en 2022.

À venir

Il sera possible de visionner le dernier film de Philippe, Lorsque le cœur dérange, dans les prochaines semaines sur une plateforme connue. Sa sortie sera annoncée sous peu.

Le purgatoire des intimes devrait sortir d’ici l’été 2022.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments