Un écran entre 2 mondes

Par Marie-Catherine Goudreau
Un écran entre 2 mondes
Victoria Bond organise le projet « Un écran entre 2 mondes ». (Photo : Claude Campagna Lupien)

Le projet, « Un écran entre 2 mondes », est créé par l’artiste Victoria Bond. Il a été sélectionné par la MRC des Pays d’en-Haut, pour le « Prix Culture et Patrimoine 2021 ». L’évènement se déroule depuis le 10 mai et se poursuit jusqu’au 21 juin 2021 à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson.

L’artiste invite la communauté, et surtout les enfants, à venir créer des mâts-totems en papier mâché et matériaux recyclés qui seront fournis. L’évènement vise à souligne la Journée nationale des peuples autochtones et le solstice d’été, le lundi 21 juin. Nancy Rankin, petite-fille du chef de la Première nation Abitibiwinni, T. Rankin et nièce du chef algonquin, D. Rankin, est la marraine de ce projet. « Nous fêterons les peuples ancestraux du Québec et nous présenterons toutes les créations, sur la place publique à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, point d’ancrage de l’évènement », souligne l’artiste.

Avec l’aide de capsules vidéo diffusées sur le web, Victoria Bond présentera les étapes de création des mâts. Des rendez-vous de groupe par zoom pourront être planifiés pour accompagner les participants.

Le 21 juin aura lieu une fête, dans le respect des mesures sanitaires, puis il y aura des expositions dans les espaces municipaux (école, bibliothèque, salle du conseil de Sainte-Marguerite). Un vernissage virtuel, ainsi qu’une diffusion en direct sur les réseaux sociaux, sera présenté au même moment.

Par ailleurs, Victoria Bond a approché cette année la Côte-d’Ivoire qui s’est proposée pour participer avec leurs enfants pour fêter leurs peuples ancestraux.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments