Un grand cru 2019 pour le Rucher collectif

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
Un grand cru 2019 pour le Rucher collectif
Elise Gauthier de l’Entre-Gens, Michel Bélanger, instigateur du Rucher collectif et l’apiculteur Marc Beaulieu procèdent à l’extraction du miel et au remplissage du premier pot de la cuvée 2019. (Photo : Sandra Mathieu )

Une histoire d’entraide entre la communauté et les abeilles

Le café l’Entre-Gens à Sainte-Adèle était bondé le 25 septembre dernier alors que plusieurs dizaines de citoyens et de partenaires ont eu la chance d’assister à la séance d’extraction du miel dans le cadre du projet d’apiculture urbaine le Rucher collectif. Une première cuvée réussie!

 

Imaginé par Michel Bélanger, agent pour le Regroupement des partenaires alimentaires et solidaires des PDH (REPAS), le projet lancé en juin a été mis sur pied pour sensibiliser la population aux enjeux environnementaux, à la fragilité de la biodiversité, à la sécurité alimentaire et aux valeurs associées à travailler ensemble.

Pour sa première année, le Rucher collectif possédait deux ruches au pied des pentes 40/80 sous la supervision de Marc Beaulieu, apiculteur bien connu dans la région. Des ateliers de sensibilisation au monde des abeilles et autres pollinisateurs ont également été offerts au cours de l’été et on a pu réaliser l’immense richesse et la diversité florale de ce territoire urbain. « Même si nous sommes très heureux de découvrir les particularités de notre miel aujourd’hui, l’extraction n’est pas la finalité, précise Michel Bélanger. Le projet est un outil d’éveil social et pédagogique qui a aussi pour but de développer un sentiment d’appartenance à notre milieu et réaliser qu’avec le déclin des abeilles, c’est toute la chaîne alimentaire qui est bouleversée donc notre sécurité alimentaire à tous. »

À vol d’abeilles

Une cinquantaine de pots de miel de 212 ml seront en vente au marché de Noël de Sainte-Adèle et les fonds recueillis permettront de financer les projets à venir du Rucher collectif.

« Les idées ne manquent pas pour faire grandir le projet, ajoute Michel avec l’enthousiasme qu’on lui connait. J’aimerais entre autres travailler avec Tournenvert, aller plus loin avec Sainte-Adèle et d’autres municipalités pour créer des zones de biodiversité, collaborer avec des centres jardins pour développer une section de plantes mellifères, et ultimement créer une entreprise d’économie sociale pour développer des outils pédagogiques et offrir des ateliers. »

Le court métrage À vol d’abeilles, réalisé en collaboration avec Daniel Harvey de Drone Orbital, sera présenté sous peu. Il permettra de présenter le projet en se mettant à la place de l’abeille et la suivre dans ses allers-retours de la ruche aux fleurs.

Un concours de dessins a été organisé auprès des jeunes de la région pour la création de l’étiquette des pots de miel. Surveillez la page Facebook Rucher collectif pour découvrir le logo et le nom de la jeune artiste gagnante.

 

Travailler ensemble

Rappelons que le Rucher collectif, une histoire d’entraide entre la communauté et les abeilles, est rendu possible grâce à la contribution des Castors de PDH qui ont fabriqué et vendu des bougies au marché de Noël de Sainte-Adèle afin d’amasser des fonds. Les Castors seront également impliqués dans la vente des pots de miel.

La MRC des Pays-d’en-Haut et les huit organismes du REPAS soutiennent également le projet. Le Rucher collectif reçoit aussi l’appui de la députée de Bertrand, Nadine Girault, de la Ville de Sainte-Adèle et de la Chambre de commerce de Sainte-Adèle.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Daniel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Daniel
Invité

Superbe article!! Merci beaucoup!!!