Un Huard à la hausse (Un Lemay-Thivierge aussi!)

Par Eric-Olivier Dallard

Guillaume Lemay-Thivierge n’avait que des éloges à faire à propos du travail et de l’attitude de Patrick Huard sur le plateau. Lui qui cumule plus de 25 ans d’expérience dans le métier et qui continue de multiplier les succès (Casino, Nitro, etc) confie qu’il a été facile de se faire diriger par l’humoriste. «C’est un gars sensible, calme sur le plateau. Il a vite saisi la psychologie de chaque personne. Pour moi, il parlait en termes de rythmes. Pour Claude Legault, il faisait référence à une chanson. Pour Sophie Prégent, il utilisait juste un mot. Mon seul bémol, c’est de ne pas avoir joué avec lui.»

Questionné à propos des nombreuses scènes de sexe où il apparaît (on l’aperçoit même le pénis (un faux) à la main), Lemay-Thivierge réplique. «Je fais partie de la génération qui pense que l’amour c’est mieux que la guerre. Chaque jour on est moins choqués de voir des dizaines d’Irakiens sauter que de voir une scène de cul, On n’est jamais choqués par la violence. Le sexe en soi, c’est la vie.» Le film prend l’affiche ce vendredi. À vous de décider entre un journal télévisé qui aligne les cadavres à l’écran ou d’en apprendre un peu plus sur le destin de trois petits cochons!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de