Un pas en avant pour l’environnement à Saint-Sauveur

Par Marie-Catherine Goudreau (initiative de journalisme local)
Un pas en avant pour l’environnement à Saint-Sauveur

La Ville de Saint-Sauveur a lancé son premier plan d’action en environnement pour 2021-2023. Établi à travers 9 objectifs, le plan est le résultat d’études et de sondages qui ont été faits auprès des citoyens.

Caroline Dufour était directrice du Service de l’environnement jusqu’à tout récemment, et est responsable de l’élaboration du plan d’action. Selon elle, la population est surtout préoccupée par la protection des milieux naturels comme les lacs et les cours d’eau, ainsi que la préservation des paysages.

Un des grands défis auxquels la Ville fait face est de concilier le développement immobilier tout en conservant la nature.

« Il faut trouver le juste équilibre. Nous avons développé une grille d’analyse avec le service de l’urbanisme qui forcera les promoteurs à en faire plus pour la préservation et l’intégration des forêts dans leurs projets. » C’est d’ailleurs ce qui compose l’objectif 5 : « Assurer une intégration optimale des projets immobiliers sur le territoire ». Pour le réaliser, la Ville mettra en place comme action le développement d’une grille pour évaluer les projets immobiliers en sollicitant la participation citoyenne. Un guide d’accompagnement sera également destiné aux promoteurs.

Un des points importants du plan d’action est l’implication citoyenne. « Nous voulons que la population participe de façon active et constructive dans l’aménagement du territoire. » Dans l’objectif 9, on propose de rendre cette participation plus conviviale en utilisant des outils interactifs et en organisant un forum sur le sujet. On mise aussi sur la communication pour tenir les résidents informés.

Le CRE des Laurentides a été un partenaire pour la réalisation de ce plan. Isabelle St-Germain, directrice, projets et communications dans l’organisme, croit qu’avoir une politique en environnement est une bonne voie. « C’est un point de départ et on peut bonifier ce plan par la suite. Ça définit les orientations et la ligne directrice de la Ville, ce qui est positif », souligne-t-elle.

Navette électrique

Dans le même élan, la Ville avait commencé un projet avec le Living Lab Laurentides, spécialisé dans l’adaptation aux changements climatiques, pour avoir une navette électrique. Celle-ci visait à désengorger le centre-ville lors de périodes d’achalandage et de diminuer les gaz à effet de serre (GES). « S’il n’y avait pas eu la COVID-19, ce projet pilote aurait pu prendre place. Il y aurait eu une navette en été lors d’évènements, et durant l’hiver pour faire le lien entre les stations de ski et le village », explique Maurice Couture, coordonnateur du Living Lab.

Par ailleurs, avec les connaissances acquises par ce projet, ce dernier aurait pu être reproduit dans d’autres pôles touristiques par la suite. « Il y a une volonté d’aller de l’avant avec la Ville de Saint-Sauveur et malgré la COVID-19, ça demeure dans les cartons comme projet. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Louise Bellefeuille
Louise Bellefeuille
3 mois

En espérant de continuer de protéger notre environnement, nous nous assurons de garder nos espaces verts.

ALAIN DAVIAULT
ALAIN DAVIAULT
3 mois

Voir le plan d’aménagement de la MRC serait un atout majeur afin d’identifier certaines priorités.