Un premier livre : Elle raconte la quête de son mari, la quête d’une vie

Photo de France Poirier
Par France Poirier
Un premier livre : Elle raconte la quête de son mari, la quête d’une vie

Retraitée de l’enseignement, Diane Léveillé a toujours souhaité écrire un livre. Ayant plus de temps, elle a décidé de plonger et a écrit Toujours, je vous ai cherchée! Ce livre raconte l’histoire de son mari Ludger qui a recherché sa mère biologique toute sa vie.

« Je rêvais d’écrire un livre depuis longtemps, mais j’avais des doutes. Quand j’ai décidé d’écrire, il était pour moi évident d’écrire l’histoire de mon mari, dans laquelle j’ai été impliquée dès que je l’ai connu », confie l’autrice de Saint-Sauveur. En écrivant ce livre, elle a voulu raconter une histoire, mais surtout aider les personnes, qui sont à la recherche de leurs parents biologiques, dans leur processus. « J’ai fait beaucoup de recherches et d’appels dans les services sociaux, pendant des années. Nous avons suivi les émissions de Claire Lamarche, Les Retrouvailles. Puis en 2018, la loi 113 a changé notre vie et celle de tous les enfants à la recherche de leurs parents biologiques. »

À propos de la Loi 113

La loi 113 permet aux orphelins et aux enfants adoptés entre les années 1920 et 1970 de connaître le nom de leurs parents biologiques. La divulgation se fera même si les parents avaient, de leur vivant, refusé une demande de retrouvailles et demandé à rester anonymes. La Loi 113 a été adoptée en juin 2017.

Il retrouve sa mère à 73 ans

Ses recherches l’auront mené au cimetière, alors qu’il a appris le décès de sa mère biologique à l’âge de 60 ans en 1984. Sa mère l’avait eu à l’âge de 21 ans. Elle venait de la région Gaspésie/Iles de la Madeleine. Ce fut quand même un soulagement pour lui de savoir qui l’avait mis au monde. Il a découvert une famille : deux demi-frères et une demi-sœur. Ceux-ci ne connaissaient pas l’existence de Ludger, mais ils l’ont accueilli à bras ouvert. « C’est un tsunami d’amour que mon mari et moi avons reçu. Même s’il n‘a pas connu sa mère, il a maintenant une photo d’elle dans son portefeuille, et c’est pour lui très précieux. »

Sa nouvelle fratrie a pu lui parler de celle qui l’avait mis au monde. Ces derniers ont compris pourquoi leur mère était toujours triste le 23 juin, date de la naissance de l’enfant qui fut donné en adoption.

Beaucoup d’émotion

Pour Diane Léveillé, il ne faisait aucun doute qu’elle écrirait un jour cette histoire. Dans son récit, on retrouve beaucoup d’archives, de beaux souvenirs de la vie des campagnes d’autrefois. Certes, Ludger a eu la déception de ne pas avoir connu sa mère vivante, mais il a retrouvé la famille de celle-ci, ce qui lui a permis de trouver une sérénité et un goût de la vie.

À propos de l’autrice

Native de Lachenaie, Diane Léveillé est une enseignante à la retraite. Elle présente son premier livre : un rêve qu’elle chérissait depuis longtemps, Cette belle histoire raconte le vécu d’une vie remplie d’émotions de toutes sorte. Son livre est disponible à la Boutique les Vieilles Pages au 24 rue de la Gare à Saint-Sauveur ou en contactant l’autrice au da.bolduc@hotmail.com

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments