Un projet pour briser l’isolement

Photo de Cynthia Cloutier Marenger
Par Cynthia Cloutier Marenger
Un projet pour briser l’isolement

Journée bricolage pour les aînés du CSSS des Pays-d’en-Haut

Le mardi 26 novembre dernier avait lieu une journée bricolage pour les aînés du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) des Pays-d’en-Haut. Organisée par sept bénévoles de l’organisme Cap Emploi, l’activité avait pour but premier de briser l’isolement des aînés et des chercheurs d’emploi… en plus de mettre un sourire sur toutes les lèvres!

 

C’est dans une atmosphère festive agrémentée de musique que les aînés résidant au CSSS des Pays-d’en-Haut ont reçu mardi dernier la visite de sept chercheurs d’emploi de Cap Emploi. Résultat de nombreuses semaines de préparation, l’activité consistait, pour les personnes âgées suffisamment autonomes, à orner des plaques de bois décoratives avec l’aide des bénévoles.

 

Pour l’occasion, 112 plaques ont été fournies gracieusement par le Centre d’ébénisterie des aînés de Saint-Jérôme. Les participants au projet y ont ensuite inscrit des pensées positives avant de les vernir. Le jour de l’activité, suivant les choix et préférences des aînés, ils y ont collé des fleurs artificielles, pour enfin les installer dans les chambres des résidents.

 

Ravis de sortir de leur routine souvent monotone, les aînés se sont montrés très heureux du bricolage, mais aussi, et surtout, de la compagnie des bénévoles de Cap Emploi, aux petits soins pour eux. Quant aux intervenants du CSSS, il applaudit à ce genre d’initiative, difficile à réaliser par le centre lui-même.

Bénéfices multiples

Conseillère en main-d’œuvre chez Cap Emploi et superviseure du projet communautaire, Martine Roy explique qu’en plus de briser l’isolement, ce type d’activité, organisée de A à Z par les participants, les amène à développer leurs aptitudes de recherche d’emploi, à sortir de leur coquille et à dépasser leurs peurs d’entreprendre des démarches.

Ainsi, le projet s’est dessiné au cours de réunions où chacun repartait avec des tâches à accomplir : écrire un communiqué de presse à transmettre aux médias, prendre contact avec les intervenants du CSSS, solliciter des commandites auprès de commerçants (Walmart, Rona Sainte-Adèle, Quincaillerie Théôret), demander la participation du député de Bertrand Claude Cousineau, etc.

«Parfois, en cours de projet, des orientations d’emploi apparaissent chez les participants», mentionne Mme Roy parmi les avantages d’organiser une telle activité. Cette fois-ci, par exemple, l’une d’entre eux s’est découvert un intérêt pour les communications. Quant au seul homme du groupe, il aimerait prochainement travailler dans un milieu avec personnes âgées.

 

Cap Emploi

Financé par Emploi-Québec, Cap Emploi est un organisme sans but lucratif qui possède une vingtaine d’années d’expertise dans le domaine de l’insertion en emploi des personnes éprouvant des difficultés d’adaptation sociale et professionnelle. Sa priorité est la lutte contre la pauvreté.

Misant sur les forces et aptitudes de ses chercheurs d’emploi, l’organisme use d’approches personnalisées afin de favoriser leur insertion sociale et professionnelle. Il agit auprès des personnes à faible revenu pour développer leur employabilité et également auprès des employeurs des Laurentides afin d’encourager leur participation à l’évolution sociale et économique de la région.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de