Un silence éblouissant…

Par Josée Pilotte

(Vos gueules, j’parle!)

La vie va, remplie de cancers, de ses maux, de ces mots que l’on dit, que l’on crie, que l’on écrit, que l’on retient… chienne de vie!

Outrée, choquée par la lâcheté de certains silences, par la bêtise de certaines réactions… Par le manque de galanterie…

La vie va dis-je, «éblouissante» souvent, comme cette soirée de la Chambre de commerce de Saint-Sauveur, où le bon goût était de mise. Quel spectacle! (D’ailleurs je suis bien d’accord avec la Chambre de commerce qui, dès le lendemain, nous envoyait un communiqué de presse ayant pour titre: «Une soirée éblouissante»!) Franchement bon choix de mot pour une soirée qui fut, en effet, lumineuse, pleine d’éclat. On était fiers d’être Sauverois! Oui, franchement, bon choix de mot. Les mots sont porteurs, quand on ne les comprend pas, on ouvre son dictionnaire.

La vie va, parfois dans tous les sens, parfois sans aucun sens. L’incompréhension des mots nous rend par moments faibles, de cette faiblesse qui nous fait «over réacter», qui révèle souvent des ombres, le côté obscur de nous-même.

La vie va, suffisamment complexe pour qu’on ne se prenne pas trop au sérieux, sinon la vie est plate, pis nous un peu aussi.

J’écris, j’écris, mais je ne crie jamais… Dans cette édition d’Accès, il y a des «mots» pour exprimer des «maux», ceux qui font vraiment mal. Des maux avec lesquels on doit se battre parce que la vie s’en va… Je vous invite à lire notre dossier sur les soins palliatifs de l’hôpital de Sainte-Agathe-des-Monts.

Cette semaine j’ai choisi un certain silence, un silence qui me ressemble peu, mais que je juge nécessaire.

Du moins jusqu’à la semaine prochaine.

Ainsi va la vie qui va!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de