Un vent de renouveau pour l’Équipe Ducharme

Photo de Cynthia Cloutier Marenger
Par Cynthia Cloutier Marenger
Un vent de renouveau pour l’Équipe Ducharme

Claude Ducharme de nouveau candidat à la mairie de Sainte-Anne-des-Lacs

Entouré d’une nouvelle équipe alliant expérience et jeunesse, Claude Ducharme, maire sortant de Sainte-Anne-des-Lacs, se porte de nouveau candidat aux élections du 3 novembre. Fort des réalisations qu’il a accomplies, il entend poursuivre les projets amorcés sous sa gouverne tout en s’appliquant à forger un avenir durable pour son village.

 

Au chapitre des réalisations dont il est fier, Claude Ducharme mentionne en premier lieu le nouveau plan d’urbanisme de la municipalité, dans lequel il dit avoir investi beaucoup de temps et d’efforts. Vient ensuite la construction de la nouvelle caserne de pompiers, pour laquelle il a mené des négociations serrées avec le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire.

 

Appuyé par le député de Bertrand Claude Cousineau, le maire sortant a en effet réussi à obtenir pour ce projet un financement à hauteur de 65% des coûts totaux, alors que la norme est plutôt

de 50%. Heureux de ce résultat, il souligne de plus que, selon les prévisions actuelles, grâce à une réserve financière de la Ville, aucune hausse de taxes n’est à prévoir en lien avec cette construction.

 

Parmi ses autres réalisations, Claude

Ducharme distingue enfin le code d’éthique adopté par la municipalité au début de son mandat. Très fier de cet accomplissement, il en parle comme d’un «élément essentiel» sur l’application duquel il demeure strict, surtout en ces temps de commission Charbonneau.

 

Questionné sur le fait que cinq des conseillers sortants se présentent dans l’opposition, le candidat à la mairie affirme que c’est lui qui a refusé de les approcher pour un deuxième mandat, puisqu’«ils faisaient deux pas en avant et quatre pas en arrière», ce qu’il trouvait inefficace. «Je voulais une nouvelle orientation pour mon équipe», explique-t-il.

 

Pour en former une nouvelle, Claude Ducharme s’est donc tourné vers des candidats qu’il juge représentatifs de la population annelaçoise, la plus jeune et éduquée de la MRC des Pays-d’en-Haut. «Je cherchais des gens jeunes, prêts à aller de l’avant, qui ont une vision d’avenir, un avenir basé sur la qualité de l’environnement et le développement durable», résume-t-il.

Ces deux derniers éléments font d’ailleurs partie de ceux qu’il entend privilégier s’il est réélu le 3 novembre. Il rappelle à ce propos la croissance continue de la municipalité, qui gagne en moyenne 30 à 40 maisons par an – ce qui représente 2,7 personnes et 2,2 autos –, entraînant notamment un accroissement du trafic routier, d’où l’importance de prévoir un développement dans le respect de l’environnement.

 

Par ailleurs, Claude Ducharme souhaiterait continuer à accroître la communication avec les citoyens au cours des quatre prochaines années. Il a ainsi comme plan d’organiser des rencontres périodiques à la salle communautaire, pour écouter ce que les Annelaçois auront à lui dire. Quant à la rumeur qu’il perçoit présentement, elle lui donne bonne confiance en sa réélection.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de