Une 42e édition sauvée in extremis!

Par Journal Accès
Une 42e édition sauvée in extremis!

Loppet Viking à Morin-Heights

Dimanche dernier, la municipalité de Morin-Heights et le Club de ski Viking accueillaient 481 participants au Loppet Viking annuel. Un nombre moindre que le record de participation de l’an dernier qui s’explique par le retrait du volet raquettes, mais surtout par l’abondante pluie verglaçante qui a déferlé deux jours plus tôt. Les conditions étaient très rapides avec une neige granuleuse glacée, mais les skieurs ne s’en sont pas plaint!

 

Étape du Tour de ski des Laurentides, ce grand événement attire les skieurs de compétition aussi bien que les familles friandes de plein air. La solide et fidèle équipe de 134 bénévoles était à pied d’œuvre dès le lever du jour pour accueillir, diriger, ravitailler et encourager les skieurs tout au long de leur expérience.

Après les courses, un repas chaud fut servi aux participants avant d’assister à la remise des médailles.

Après le départ des skieurs, une fête pour remercier les bénévoles a eu lieu au resto-bar La Grange. Plusieurs bénévoles se sont mérité des prix offerts par les commerçants locaux.

Du côté des résultats, le trophée Desjardins décerné aux deux athlètes de moins de 15 ans les plus rapides à avoir parcouru le 10 km a été attribué à Florent Banos(11) chez les garçons et Marie-Lou Ouimet (12) chez les filles. Thomas Félix (31) verra son nom gravé sur le trophée Munk décerné au détenteur du meilleur temps (1h46m38s) du côté masculin dans la course du 33 km. La femme la plus rapide (1h57m47s) dans cette épreuve est Myriam Paquette (23) et son nom sera gravé sur le Trophée Berg et Dohrendorf.

Deux nouveaux trophées ont vu le jour cette année pour immortaliser le nom des gagnants pour la course de 20km. Le plus rapide (1h14m45s) à avoir complété le parcours chez les hommes est Quentin Stoyel (18) qui sera le premier de l’histoire à voir son nom figurer sur le trophée Jack Steele. Chez les femmes, il s’agit de Julie Sicotte (33) qui marquera l’histoire en étant la première à voir son nom sur le nouveau trophée George Basler avec un temps de 1h35m07s. Ces deux trophées portent le nom de messieurs Steele et Basler afin de souligner le rôle essentiel qu’ils ont joué dans la création et la perennité du réseau de ski de fond de Morin-Heights.

Au niveau des faits marquants, soulignons à nouveau la présence de Victor Emery (80), médaillé olympique, qui était le plus âgé à parcourir le 33 km dimanche dernier et qui s’est mérité une médaille de bronze dans sa catégorie. Les plus jeunes participants du Loppet cette année étaient trois enfants de 5 ans qui ont tous terminé le 10 km avec brio!

«Merci aux commanditaires principaux qui font la différence et sans qui le Loppet n’aurait pas la même envergure. Merci aussi aux précieux bénévoles qui permettent de faire fonctionner rondement les choses année après année et sans qui le Loppet ne pourrait être tenu. Merci aux fidèles participants qui répondent présent à l’événement année après année! Un grand merci!», a lancé le comité organisateur.

Résultats détaillés et photos de l’événement:

www.skiloppet.com.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de