Une 4e édition novatrice et symbolique

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
Une 4e édition novatrice et symbolique
L’événement est ouvert à tous les cyclistes, à tous les usagers de la route et à tous ceux qui veulent faire du vélo mais qui, par crainte, s’abstiennent de le faire. (Photo : Courtoisie MRC des Pays-d’en-Haut )

Tour du Silence Pays-d’en-Haut

L’équipe de la MRC des Pays-d’en-Haut réserve aux participants de cette quatrième édition du Tour du Silence des moments forts qui marqueront les consciences.

 

Le rendez-vous est donné le 15 mai à 18 h à l’hôtel de ville de Saint-Sauveur pour un parcours de 17 km qui sera complété à une vitesse maximum de 15 km/h. « L’an dernier ce sont plus de 80 cyclistes qui se sont donnés rendez-vous pour prendre part à ce cortège silencieux, souligne Chantal Ladouceur, responsable de l’événement à la MRC. Un des moments marquants a été la minute de silence du peloton sur la passerelle à Morin-Heights et nous récidiverons cette année avec cet arrêt symbolique de recueillement. »

Un happening international

Près de 25 événements au Québec – et des centaines dans le monde – auront lieu simultanément dans le but de souligner les trop nombreux incidents et accidents graves que subissent les cyclistes. Il s’agit de leur rappeler l’importance du respect du code de la sécurité routière, et à tous les usagers de la route la plus grande vulnérabilité des cyclistes.

La MRC se démarque une fois de plus en étant un des rares organisateurs de type institutionnel territorial alors que la majorité sont des OBNL. Rappelons que la MRC fait la promotion du trajet Vélocité dans l’esprit même du Tour du Silence. En nouveauté cette année, le club Cyclo-Nord de Saint-Jérôme prend part de façon importante à l’événement en offrant entre autres son aide sous forme de bénévolat.

« À l’ère du transport actif, l’aménagement et le partage des infrastructures est le sujet de l’heure. La négligence et le non-respect sont inadmissibles, fait valoir Mme Ladouceur. Tous les usagers ont le droit de rouler de façon confortable et en toute sécurité, et la sensibilisation par des événements comme celui-là est primordiale. »

Porte-paroles conscientisés

L’humoriste Maxim Martin qui habite à Sainte-Anne-des-Lacs et sa fille sont à nouveau porte-paroles au niveau provincial. Rappelons que le duo père-fille s’est associé au Tour du Silence à la suite de l’accident qui a coûté la vie du jeune cycliste Clément Ouimet, qui était l’ami de cœur de Livia.

« Je me suis toujours promenée à vélo, sans vraiment penser à la question de la sécurité, mais après le triste accident, je me suis rendue compte qu’il fallait prendre ça au sérieux, confie la jeune femme. Parce qu’au-delà de l’auto ou du vélo, on est tous des individus, et la vie de chacun a une valeur. On ne se résume pas à notre mode de transport. »

 

Le Tour du Silence dans le monde

« The Ride of Silence » est né à Dallas, au Texas, en 2003. Son fondateur, Chris Phelan, souhaitait réagir face à la mort de son ami, lequel avait été happé par un autobus alors qu’il roulait à vélo. Dès la première édition, l’événement a réuni plus de 1 000 cyclistes.

Pour info : tourdusilencequebec.com/ localiser-un-tour/tds-st-sauveur/

Pour faire du bénévolat : contacter Denis Bergeron à secretariat@cyclonord.org

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de