Une chaleur d’antan

Par Yves Guezou

Le Café de la rue Morin

Voici une adresse comme je les aime, un petit café qui vous offre déjeuner et dîner. Une place intime et chaleureuse où l’échange, la communication autour d’une tasse ou d’une assiette font partie des murs. Le Café de la rue Morin, c’est une ambiance, un lieu de vie.

Première impression en passant la porte, c’est cet arôme de café qui vous envahit les narines et vous invite tout de suite dans le confort de l’endroit. Le décor personnel et amical tient dans le contraste entre le blanc cassé des murs et la chaleur des bois sombres du mobilier et du comptoir. La céramique ancienne du sol inégal rappelle que la maison n’est pas toute jeune et c’est tant mieux. À l’origine du café, René Vary et sa conjointe Linda Benoît ont transformé une ancienne boutique de décoration à leur goût et ont ouvert leur commerce sur la rue Morin le 16 avril dernier, jour de tempête et manque d’électricité mais les caprices de Dame Nature ne leur ont pas porté malchance. René maîtrise une expérience en massothérapie sportive et thérapeutique qu’il a mis au profit de l’élite du monde sportif pendant 16 ans. Mais ne pensez pas qu’il s’est lancé dans la restauration sans filet: «J’ai déjà été boucher charcutier traiteur, souligne René, et, avec Linda et Danielle, notre cuisinière, nous mettons tous la main à la pâte afin d’apprêter et décorer chaque assiette». Le moment déjeuner tourne autour des œufs, vous les choisirez pochés, mollets, brouillés ou en omelettes mais ici pas de saucisses, jambon, bacon. Les favoris des clients? L’omelette au chèvre et aux épinards ou les deux œufs à la coque, comme dans «coque-cooning». Chaque assiette s’accompagne de fruits de saison avec sirop d’érable et baguette grillée. Quant aux dîners, ils font la part belle aux salades fraîches et aux sandwichs originaux. Ce jour-là, René offrait sur son menu du jour un Bagel poulet et mangue avec une sauce au curry ou, pour se tenir au chaud, un penné au saumon: «Les clients n’hésitent pas à explorer et essayent souvent les nouvelles saveurs qu’on leur propose, explique René. Sans offrir des menus santé, nous mettons l’accent sur l’équilibre et des portions normales». Chaque dîner est servi avec une soupe maison et les gâteaux et biscuits du dessert sont également préparés sur place. Le Café de la rue Morin fait affaire avec Toi et Moi cafés, un torréfacteur ayant remporté récemment un concours pour la qualité de ses cafés biologiques et équitables. René prévoit d’ailleurs d’organiser une journée dégustation fin novembre: «Nous souhaitons faire découvrir et savourer les différentes variétés de cafés, avise-t-il. Nous proposerons un cours de terminologie du café, des comparaisons entre des saveurs extrêmes mais en gardant le côté plaisir et non la technicité». Le café se situant sur la partie haute de la rue Morin, sa terrasse offre une vue magnifique sur le paysage environnant: «C’est magique tous les jours, s’exalte mon hôte, chaque matinée constitue une atmosphère particulière que j’aimerais prendre le temps d’admirer mais il faut préparer les déjeuners!» Et pendant que René prépare trois cafés pour une cliente, celle-ci commente: «Lorsqu’on s’assoit en terrasse, on nous offre des couvertures pour profiter pleinement du moment». Le Café de la rue Morin me fait penser aux bistrots d’antan, où les gens se réunissaient pour échanger, où l’on venait faire ses mots croisés ou se laisser aller à quelques pages d’un bon bouquin mais surtout profiter de la chaleur de l’ambiance. Venez voir si vous ressentez la même chose.

Café de la rue Morin

49, rue Morin _Sainte-Adèle

450-229-1987

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de