Une histoire de famille…

Par Eric-Olivier Dallard

La Sablière Bastien à Saint-Adolphe-d’Howard

À la suite du dossier publié par Accès la semaine dernière sur l’obtention par Excavation P. Bastien et fils inc. de Saint-Adolphe-d’Howard d’une subvention (sous forme de prêt avec intérêts) de 350 000$ de Financement Agricole Canada, Pascal Bastien, l’un des propriétaires de l’entreprise et qui avait dans un premier temps décliné l’offre d’Accès de commenter le dossier, a voulu donner sa version des faits. Entrevue avec un homme qui se bat pour que cette entreprise familiale demeure une propriété laurentienne.

C’est en 1946 que le grand-père de Pascal Bastien commence à opérer à Saint-Adolphe-d’Howard ce qui est connu dans la région comme «la sablière Bastien», une entreprise presque devenue au fil des ans une institution de la région… «Mais cette entreprise familiale a failli nous échapper, explique M. Bastien. En effet des acheteurs étrangers ont commencé à nous approcher afin d’investir et nous avons dû trouver des façons de “racheter” les parts qui avaient été consenties par mon oncle à ces investisseurs, en fait des promoteurs immobiliers qui ont profité du décès de mon père – emporté par le cancer l’hiver dernier – pour tenter de nous affaiblir et que l’on lâche prise…»

Plutôt que de mettre en péril cette compagnie, bâtie de génération en génération depuis des décennies, Pascal Bastien se tourne vers un programme de Financement Agricole Canada, destiné à encourager la plantation d’arbres par le biais de pépinières: «Nous allions tout perdre, se rappelle l’entrepreneur. Quand nous avons su que ce programme existait, nous nous sommes dit: Et pourquoi pas? C’était pour nous l’unique façon de sauver notre terre!»

Excavation P. Bastien et fils inc. présente donc un projet de pépinière au gouvernement fédéral et obtient un prêt (avec intérêts) lui permettant, notamment, de respirer et de redevenir «maître chez lui».

L’homme qui plantait des arbres

Pascal Bastien exploite ainsi dorénavant une pépinière sur sa propriété, en plus de poursuivre ses activités d’excavation: «Nous avons planté plus de 5 000 arbres depuis l’an dernier, principalement des cèdres ornementaux, ainsi que du vert conifère (épinettes blanches et du Colorado). Nous offrons pour les particuliers et les entrepreneurs une qualité de produits qui amène résolument une plus-value à leurs projets d’aménagement…»

Des mécontents

L’entreprise de la famille Bastien, qui fait partie du paysage adolphin depuis bientôt 65 ans, ne fait pas que des heureux, comme l’a souligé le texte d’Accès publié la semaine dernière: notamment des avis d’infractions ont été émis par la municipalité, des avis que M. Bastien qualifie de «mineurs»: «Nous avons répondu à ces avis et nous sommes conformés aux exigences municipales, explique-t-il. La diversification de nos activités devrait permettre d’atténuer les problèmes rencontrés avec certains citoyens des environs…»

Enfin, Pascal Bastien tient à rappeler que son entreprise bénéficie de droits acquis depuis des années, et qu’il opère la sablière en règle avec toutes les lois environnementales en vigueur: «De nombreux citoyens étaient bien contents de faire affaires avec nous quand ils ont dû se faire bâtir… Je les invite à se renseigner sur nos services offerts en excavation et en aménagement paysager…»

Pour contacter Excavation P. Bastien:

819 327-3125.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de