Une imposante enquête trouve son issue… à Prévost et Sainte-Adèle

Par Eric-Olivier Dallard

Une enquête impliquant pas moins de 75 policiers de la GRC et nécessitant l’aide d’une dizaine de corps policiers municipaux des Laurentides a mené au démantèlement d’un réseau de fabrication et de trafic de drogue qui transitait vers les États-Unis.

Mercredi, 22 personnes ont été arrêtées en lien avec cette affaire. Six personnes sont toujours au large. Les prévenus devront répondre à plusieurs chefs d’accusation dont complot et importation de cocaïne, production et possession de cannabis en vue d’en faire le trafic, fabrication et trafic d’ecstasy. L’enquête, débutée en mai 2006, a permis la saisie d’importantes quantités de drogue. En tout, plus de 1000 plants de cannabis, 22 kilos de cocaïne, 39 kilos de marijuana et 50 000 comprimés d’ecstasy ont échappé aux malfaiteurs. Les policiers ont également saisi plus de 100 kilos de produits destinés à fabriquer de l’amphétamine et de l’ecstasy dans un laboratoire clandestin démantelé en juin dernier à Sainte-Adèle.

Les accusés, âgés entre 21 et 66 ans, proviennent de tous les secteurs des Lau­rentides. Ceux-ci resteront sous les verrous jusqu’à leur comparution, qui aura lieu au plus tard le 13 décembre prochain au Palais de Justice de Saint-Jérôme.

Selon toute vraisemblance, le cerveau du groupe, le Prévostois André Chartrand, 35 ans, transitait avec plusieurs organisations criminelles, dont plusieurs basées aux États-Unis. Trois suspects ont d’ailleurs été épinglés de l’autre côté de la frontière. L’opération Channel aura duré une dizaine de mois.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de