Une MRC sensible à l’environnement

Par Marylin Deguire

MRC des Laurentides

La MRC des Laurentides présente les principaux résultats suite à la réalisation du Programme d’aide à la prévention des algues bleu-vert 2009-2010.

Cette dernière a mandaté Roche ltée, Groupe-conseil, pour procéder à l’inspection et à la classification de 181 installations septiques, réparties sur les rives de 12 lacs parmi les municipalités d’Amherst, Labelle, La Conception, La Minerve, Mont-Tremblant et Val-des-Lacs.

Les résultats ont été remis aux municipalités concernées et au gouvernement. Une pollution directe a été constatée dans 6% des installations septiques et une pollution indirecte dans 81% des cas. Ainsi, 13% des installations ne généraient aucune pollution. Il est à noter que les installations à inspecter ont été ciblées par chacune des municipalités en fonction des besoins de connaissances liées à celles-ci. Le rapport dresse également des recommandations pour remédier graduellement à ces situations, en fonction de l’importance de la pollution générée par une installation.

Financé par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, le Programme d’aide à la prévention des algues bleu-vert fournit une aide financière, notamment aux MRC, afin de leur permettre de se doter d’une planification dans l’application de mesures correctives à l’endroit d’installations individuelles de traitement des eaux usées déficientes.

De telles installations peuvent favoriser le développement d’algues bleu-vert (cyanobactéries) dans un plan d’eau et entraîner diverses conséquences : problèmes d’approvisionnement en eau, restrictions liées aux activités aquatiques, diminution de la valeur des propriétés riveraines, etc.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de