Une nouvelle Cage dont vous ne voudrez plus

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
Une nouvelle Cage dont vous ne voudrez plus

Depuis le 23 septembre 1993, Nathalie Deneault, Sauveroise, dirige le resto-bar la Cage aux Sports de Saint-Sauveur, endroit qui n’a pas dérougi depuis, voyant sa clientèle grandir. Depuis 20 ans, la Cage a la cote, et les gens seuls, les familles, les groupes et les adeptes de sports y trouvent leur compte.

 

À l’ouverture de la franchise, en 1993, les clients étaient invités à faire don d’un objet ancien de sport, pour recevoir un «combo» gratuit. C’est ainsi que la décoration ayant fait la renommée de la Cage aux Sport, a été possible. En 2002, à l’aube des dix ans de la franchise et du renouvèlement du contrat, 500 000$ avaient été investis afin de rafraîchir l’image de l’entreprise, et d’adopter le look de l’heure proposé par la chaîne. Le père de Nathalie, Pierre Deneault, ayant toujours été entrepreneur dans les Laurentides, s’implique alors dans l’entreprise. «Nous avons voulu poursuivre avec le resto après ces dix premières années, car nous sommes une famille de sportifs et aimons l’univers de la restauration. La Cage est un superbe compromis entre les deux. J’aime les gens, et être ici me permet de côtoyer une clientèle qui partage les mêmes intérêts que moi», explique la propriétaire, passionnée par son travail.

 

Depuis la fondation de la chaîne en 1984, 52 restaurants du même nom ont été ouverts au Québec, dont seulement 12 sont des franchisés comme celui

de Saint-Sauveur. Il y a quelques semaines, ce dernier a fermé ses portes durant 29 jours, pour donner lieu aux plus grosses rénovations de son histoire. Comme ses 20 ans d’existence sonneront en septembre, et que le second renouvèlement va de pair, une nouvelle image fidèle à la mode 2013 était incontournable. Cette fois, un montant de 750 000$ a été investi, pour offrir à la Cage aux Sports de Saint-Sauveur son nouveau style contemporain. «Mon père est aujourd’hui à la retraite, mais je souhaite poursuivre l’aventure. J’adore l’ambiance qui y règne, les gens ont du plaisir chez nous, et j’ai une équipe fantastique autour de moi. Être ici c’est un bonheur

 au quotidien!», souligne celle qui dirige 85 employés. «Je tiens à souligner la

fidélité de quatre employés pionniers chez nous, comme Robert Quintal, présent depuis l’ouverture en 1993, Francine Poirier depuis 19 ans, et Nicole Gariépy et Éric Delisle, avec nous depuis plus de 10 ans. Sans cette équipe, qu’ils soient employés de plancher, de cuisine, assistants-gérants ou gérants, je n’irais pas bien loin.»

 

Le restaurant présente aujourd’hui un style épuré et feutré. Une section mezzanine surplombe le nouveau bar en U (ou en C comme dans Cage, selon l’angle de vue!). Au niveau plancher se trouvent les sections familiales, la section bar et les deux terrasses à l’extérieur, une plein soleil et l’autre plus à l’ombre avec vue sur le mont Saint-Sauveur. Cinq

 téléviseurs de 70 pouces et cinq autres de 80 pouces, permettent la diffusion d’émissions sportives, part importante du concept du restaurant. La cuisine, le bar proposant maintenant 13 différentes bières en fût, et les terrasses, sont les éléments clés des rénovations. «Il y a aussi une surprise pour les messieurs dans la salle des toilettes pour hommes…», soulève Nathalie en riant. Dix machines de vidéo poker, à la disposition des clients, complètent la visite.

 

La Cage aux Sports accueille les familles. «Nous commanditons des équipes de soccer pour jeunes de Saint-Sauveur et il est important pour nous que les familles soient bienvenues chez nous», note la propriétaire, en ajoutant que tous les dimanches de l’année, les enfants de moins de 12 ans mangent gratuitement, s’ils sont accompagnés d’un adulte prenant un plat principal, et que tout spécialement cet été, jusqu’à la Fête du Travail, sous les mêmes conditions les enfants mangent tous les autres jours pour 2 $ seulement.

 

Ouverte tous les jours de 11h à 22h pour la cuisine, et ensuite poursuivant le plaisir dans la section bar, la Cage aux Sports de Saint-Sauveur, en plus d’offrir le pop corn gratuit en tout temps, propose une panoplie de promotions: ailes de poulet à

49 cents le jeudi, spécial du midi à 7,95$ de 11h à 14h, et pour la saison estivale le tout nouveau menu d’été santé, misant sur les saveurs rehaussées, émoustillant les papilles avec goûts exotiques tels le porc ping-pong, le super bol terriyaki ou encore le plat au cari rouge.

 

Au-delà de la bonne bouffe, se trouve l’ambiance, le fun d’être en gang, et le désir de l’équipe d’animer les gens. Du lundi au vendredi il y a le 4 à 7, le rendez-vous d’après-travail. Les jeudis soirs à Nat et Pat sont aussi très appréciés, où Nathalie Deneault est alors derrière le bar comme barmaid, accompagnée de son comparse Patrick Paradis chanteur, animant la soirée.«Si vous voulez lâcher votre fou, c’est la place. Vous pouvez même danser sur le bar. Un monsieur de 80 ans l’a fait dernièrement et nous avons eu beaucoup de plaisir!», lance

Nathalie. De l’animation a aussi lieu les samedis soirs.

 

La Cage aux Sports, c’est là où l’ambiance est toujours au rendez-vous; idéal pour les amateurs de sports. C’est un menu élaboré passant par les ailes de poulet et les burgers, aux sandwiches santé, salades, quesadillas, aux côtes levées, steaks, crevettes et pâtes. De quoi satisfaire tous les palais. «La Cage c’est pour tout le monde», conclut Nathalie Deneault, en invitant les gens

à venir visiter la toute nouvelle Cage, d’où – une fois y ayant mis les pieds – vous ne voudrez plus sortir…

 

Visitez la page Facebook de la Cage aux Sports Saint-Sauveur, pour être au courant des promotions et de l’animation.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de