Une performance remarquable au Duathlon, pour Bernard Franke

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
Une performance remarquable au Duathlon, pour Bernard Franke

Du dépassement de soi à son meilleur

Athlète, et aussi commanditaire de l’épreuve bien connue du Duathlon de Sainte-Agathe-des-Monts durant sept années consécutives, Bernard Franke, propriétaire des concessionnaires Volvo et Mercedes Benz tenait absolument à être sur la ligne de départ pour la 25e et dernière édition du triathlon/duathlon à avoir lieu cette année.

Après avoir participé à plusieurs épreuves de duathlon durant les années 90, M. Franke a recommencé à pratiquer cette discipline en mode individuel en 2014. Bien que la dernière année lui ait donné du fil à retordre sur le plan physique, suite à un accident de la route avec collision, et qu’il ait dû cesser l’entraînement au printemps pour cause de douleurs chroniques, la persévérance a eu raison du reste : « J’ai repris l’entraînement très tard, presque au début de l’été, et j’ai décidé de rouler la Cyclo 200 avec mon vélo de triathlon même si ce n’était pas du tout l’idéal pour cet événement », raconte-t-il. C’est, toujours hypothéqué, que M. Franke aura recommencé la course à pied le 1er juillet seulement, à un mois de l’épreuve envisagée, en souhaitant ardemment  que son corps tienne le coup jusque-là.

Finalement dimanche le 2 août dernier, à 8 h 30 précises à la plage-Major, le coup de pistolet a lancé le départ des participants, groupe duquel Bernard Franke faisait partie. Au premier kilomètre, l’homme a dit ne pas se sentir aussi frais qu’à l’entrainement. « J’avais les jambes lourdes. Je me suis dit que la journée allait être longue. Alors, j’ai pensé à Phillip Zemaitis décédé au mois de juin, et au beau message texto d’encouragement que sa conjointe m’avait envoyé avant le départ. Ça m’a inspiré à pousser la machine à fond ». Une fois sur le vélo, M. Franke a été rejoint par son ami Paul Gervais, directeur général de Fondation Médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut, le dépassant comme une fusée. M. Franke, maintenant sa cadence sachant qu’il restait 5km à courir après le vélo, aura tout de même réussi à dépasser plusieurs athlètes sur le parcours en atteignant des vitesses de pointe jusqu’à 70 km/h dans les descentes. L’expérience des années 90 l’aura aidé pour une bonne transition, et permis d’entamer avec aisance les  5 km en course finale. C’est après 1 km, qu’il a pu rejoindre et dépasser son ami Paul, qui lui aussi livrait alors toute une performance.  « J’ai augmenté ma vitesse et poussé au maximum pour dépasser les têtes grises devant moi, sachant qu’ils pourraient être dans ma catégorie », lance-t-il à la blague.

La ligne d’arrivée enfin franchie, Bernard Franke a terminé la course avec un temps de 1 heure 33 minutes. Résultat : 1er dans sa catégorie et  6e au classement général sur 23 participants!

« Je suis sans mots. Dans la vie les victoires sont rares! J’ai réussi ma meilleure performance à vie dans un duathlon. Un gros merci à l’organisateur Louis Turcotte pour ces 25 dernières années », conclut M. Franke, avant d’ajouter qu’il espère être en mesure de continuer, tant que son corps le lui permettra.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de