Une priorité pour les Pays-d’en-Haut

Photo de Cynthia Cloutier Marenger
Par Cynthia Cloutier Marenger

Développement du logement abordable et social

Cynthia Cloutier Marenger – Conscient du problème de la rareté du logement abordable et social sur le territoire, le Regroupement des tables de concertation et des partenaires de la MRC des Pays-d’en-Haut, présidé par Stéphane Lalande, directeur du Centre local de développement (CLD), en a fait l’une de ses trois priorités, avec le décrochage scolaire et la sécurité alimentaire.

 

Pour le moment, explique M. Lalande, la priorité de la MRC en matière de logement abordable et social concerne une clientèle très spécifique : les aînés, les gens avec des maladies mentales ou des maladies physiques causant une perte d’autonomie et les travailleurs à faibles revenus (comme les travailleurs saisonniers et ceux de l’industrie du tourisme).

 

Adapter le modèle

Un problème se pose toutefois, selon le directeur du CLD: la mauvaise adéquation entre les gros projets généralement financés par la Société d’habitation du Québec (SHQ), le principal organisme gouvernemental responsable de l’habitation sur le territoire québécois, et les besoins propres aux Pays-d’en-Haut, majoritairement formés de petites communautés.

 

«Au lieu des projets d’immeubles de 40 logements comme celui de Sainte-Adèle, un modèle peu adapté à Wentworth-Nord par exemple, pourquoi ne pas plutôt diviser des maisons existantes en deux ou trois logements?» propose Stéphane Lalande. 

 

«On pourrait aussi regarder la réglementation montréalaise sur la construction de logements sociaux intégrés aux logements “normaux” et voir si on ne pourrait pas faire ça ici», ajoute-t-il en précisant que des discussions seront à avoir avec la SHQ à ce sujet.

 

Appel à la mobilisation

D’ici là, le Plan d’action gouvernemental de solidarité et d’inclusion sociale a accordé 78155$ à la MRC pour la réalisation de son projet Un toit pour tous, visant à aider les organismes existants à réaliser leurs plans de logements sociaux et abordables, à identifier tous les logements de ce type sur le territoire et à mettre à jour un guide concernant leur implantation.

 

Pour ce faire, Monique Ménard, agente de développement pour le logement social et abordable dans la MRC des Pays-d’en-Haut, une ressource exclusivement dédiée à ce dossier, a été embauchée depuis peu. Son rôle principal? Agir comme facilitatrice dans la réalisation des projets de logements abordables et sociaux.

 

Expliquant que ceux-ci doivent maintenant être initiés et élaborés par la communauté avant d’être soumis à la SHQ, Mme Ménard lance un appel pressant à la mobilisation: comme les besoins sont immenses dans toutes les municipalités de la MRC, elle cherche des bénévoles pour formuler des demandes.

 

Dans ce cadre, elle invite les personnes intéressées à s’impliquer – que ce soit dans des projets de logements abordables, sociaux, pour aînés, pour résidents avec déficience physique ou intellectuelle, etc. – à communiquer avec elle par courriel, à:

moniquemenardconsultante@gmail.com.

 

Très motivée à assurer le lien entre les bénévoles et les organismes et la SHQ, Monique Ménard insiste toutefois sur le fait que, sans l’implication de la communauté, les projets ne pourront voir le jour. L’occasion est donc à saisir.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de