Une rencontre… sans les avocats!

Par Eric-Olivier Dallard

Sainte-Adèle et le citoyen Marc Lupien

Alors que la saga judiciaire qui oppose la Ville de Sainte-Adèle au citoyen Marc Lupien s’est déplacée au Palais de justice de Montréal durant trois jours ce mois-ci, Accès a appris qu’une rencontre de plus de deux heures a eu lieu cette semaine entre les parties dans les locaux de la Municipalité, avec les plus hautes instances municipales, mais en l’absence des avocats respectifs.

En fait, selon le citoyen, cette rencontre fait suite aux recommandations du juge Delorme, exprimées ce mois-ci, selon lesquelles les parties devraient s’asseoir et se parler… sinon la cause risque de s’éterniser jusqu’au-delà de 2014. Le juge Delorme s’était aussi inquiété des frais juridiques que représentent de telles causes, à la fois pour les Adélois et pour le citoyen «qui y engage sa fortune personnelle», pour «une cause aussi simple qui ne devrait pas en être rendue là».
«Je suis extrêmement content de voir que Richard Blouin, le nouveau directeur-général de la Ville, prend l’initiative de faire avancer certains dossier sans recourir aux avocats de la Municipalité, a confié Marc Lupien au terme de cette rencontre. Nous avions fait une offre en février 2007 afin de régler le droit de passage; pourtant jamais auparavant un DG n’avait manifesté le désir que l’on s’asseoit ensemble pour en discuter, même si les frais d’avocats s’accumulent à la fois pour moi et pour les citoyens.»
«Ce DG-là, poursuit M. Lupien, il n’a pas peur de nager à contre-courant pour le bien de ses citoyens. Et dire que même les candidats à la mairie ont peur de me parler ou encore simplement d’être vus en ma présence! Richard Blouin, lui, agit en gestionnaire responsable: il me parle parce qu’il croit fermement qu’un règlement est possible sur ce dossier… et que cela est souhaitable pour les citoyens, plutôt que de continuer de s’enliser dans de coûteuses procédures.»

En plus du directeur général de la Ville tous les directeurs de départements de la Municipalité étaient présents à la rencontre, incluant le Chef du service de Police.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de