Val-David dépose sa nouvelle politique culturelle

Par Nathalie Deraspe

La municipalité de Val-David vient de pu­blier sa nouvelle politique culturelle. Un exercice qui vient confirmer une des principales essences du village, affirme le maire Pierre Lapointe.
«À Val-David, la culture, c’est naturel», a déclaré Antoine Chaudron, président du comité chargé d’élaborer le politique. Fils d’un couple d’artisans reconnus et également potier d’étain, M. Chaudron est à même de constater l’importance que revêt la culture dans la municipalité de Val-David depuis plus de 30 ans. Tandis que d’autres localités se cherchent une vocation, ici, les artistes affluent, allègue-t-il. «C’est une vraie pépinière», de poursuivre Antoine Chaudron. À tel point que la municipalité entend désormais dissocier les postes budgétaires des loisirs et de la culture. Ce qui n’empêchera pas aux loisirs culturels d’exister, de préciser la directrice du Centre d’exposition, Sophie Banville.

La nouvelle politique espère consolider le pôle culturel de la municipalité en favorisant davantage d’échanges entre artistes et commerçants. «En 1970, les artistes n’étaient pas intégrés au reste du village, a souligné le maire Lapointe. Aujourd’hui, ils sont vus comme le moteur de la municipalité, au même titre que les activités de ski de fond et le vélo de montagne.»
«Pas besoin d’un document pompeux parachuté, a poursuivi la conseillère Nicole Davidson. On a fait le bilan et on poursuit ce qu’on a commencé en mettant plus d’emphase sur ce qui aurait pu être négligé.»

Une année riche

Des protocoles d’entente triennal ont été signés au cours des derniers mois avec la Fondation Derouin, les 1001 pots et les Marchés agroalimentaires des Hautes-Laurentides (en charge des marchés saisonniers) en vue de leur permettre une meilleure planification de leurs activités. Le Centre d’exposition «La Maison du village» devrait allonger la liste sous peu. En plus d’être partenaire à la production du catalogue de l’Atelier de l’Île, qui fête ses 30 ans cette année, la municipalité prévoit souligner en 2009 les 50 ans de la Butte à Mathieu en installant des panneaux d’interprétation dans divers endroits du village pour honorer le travail de son créateur, Gilles Mathieu. Les artistes de la relève de Lézarts Loco pourront également compter sur la municipalité pour poursuivre leur vocation.

Le projet d’agrandissement de la bibliothèque sera aussi remis au goût du jour. Sa mise aux normes exige le double de sa superficie actuelle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de