Val-David en voie d’adopter son plan d’urbanisme

Par Nathalie Deraspe

829 000$ d’emprunt
Lors de l’assemblée du 14 juillet dernier, Val-David a déposé un avis de motion pour faire éventuellement adopter un règlement d’emprunt au montant de 829 000$, dédié notamment à l’agrandissement de l’Hôtel de ville et du Chalet Dion. Mais la municipalité est allée de l’avant lors d’une assemblée spéciale tenue le 31 juillet et a aussitôt ouvert un registre permettant aux citoyens de tenir un référendum sur la question. Comme il se doit, ledit registre a été ouvert durant 14 jours, mais sa fermeture coïncidait jour pour jour avec l’assemblée régulière du mois d’août. Ce tour de passe-passe set légal mais est-il éthique pour autant, dénoncent certains citoyens. «Lors de la dernière campagne électorale, on nous avait promis qu’on tiendrait le moins d’assemblées spéciales possible, se souvient André Berthelet. En réalité, il y en a eu 5 en 6 mois.»

Samedi matin, les citoyens de Val-David seront appelés à donner leur opinion sur le plan d’urbanisme qu’entend adopter la ville. Le problème, c’est que le plan en question a bien failli ne jamais être en ligne et qu’une seule copie était disponible pour fin de consultation à la mairie.

André Berthelet, qui rend compte des faits et gestes de la municipalité dans le journal communautaire local depuis de nombre d’années, a dû insister pour que le document se retrouve sur le site Internet de la ville. «Nos consultants (la firme Apur) veulent attendre qu’il soit adopté avant de le soumettre aux citoyens», lui a-t-on répondu. «Mais comment voulez-vous qu’un plan fasse l’objet d’une consultation publique si la population ne peut pas en prendre connaissance avant», s’est indigné l’ex-enseignant. Déjà excédés par un règlement d’emprunt qui leur est vraisemblablement passé sous le nez (voir encadré), certains citoyens clament la mauvaise foi.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de