Val-David, un modèle de vitalité des cœurs villageois

Par francoiseleguen
Val-David, un modèle de vitalité des cœurs villageois
Kathy Poulin, mairesse du village de Val-David (Photo : Courtoisie)

Forum Cœurs de villes et villages du Québec

La mairesse de Val-David figurait parmi les intervenants invités à participer, le mardi 18 février, au forum Cœurs de villes et villages, à Hôtel Château Laurier de Québec.

 

Invitée pour représenter les petites communautés, qui ont des enjeux bien particuliers, Kathy Poulin faisait partie des ambassadeurs aux côtés de l’animatrice Marie-France Bazzo, du directeur et initiateur du projet Tour du Québec, Simon Jodoin, de Christian Savard, président exécutif de Rues Principales ainsi que des maires André Bellavance de Victoriaville et Luc Rabouin de l’arrondissement montréalais Le Plateau Mont-Royal.

Ce forum est l’occasion pour une nouvelle coalition de lancer un cri du cœur pour redynamiser les centres-villes et les villages.

« Quand il y a un dynamisme dans la communauté collectivité, c’est tout le village qui s’en porte bien », souligne la mairesse.

Les enjeux

Kathy Poulin mentionne qu’en tant que Municipalité il faut déployer des efforts très importants pour garder les commerces de proximité ouverts.

« L’achat local, on en parle de plus en plus. Les gens sont sensibilisés, mais la compétition est féroce et ça prend beaucoup de volonté et de motivation pour décider et choisir de payer plus cher pour acheter local. »

Selon elle, l’enjeu c’est d’expliquer à quel point il y a beaucoup d’efforts, d’énergie et de ressources qui sont investis pour garder les cœurs de village vivants.

« Et on a besoin du soutien de programmes, de politiques, qui vont appuyer les municipalités dans cet effort-là. »

Cette dernière ajoute que ça va très bien à Val-David. « Le dynamisme et la vitalité sont là. On poursuit les efforts à la consolidation de ce qu’on a, on prend soin de ce qui va bien! Ici on met d’abord l’emphase sur l’offre de services et d’activités à nos citoyens et ça fait en sorte que le village est très vivant, c’est un village habité. On sent cette convivialité, cette solidarité. »

Le prix à payer

Mais malheureusement, tout cela a un prix. «  Pour maintenir cette qualité de vie, ça fait deux ans qu’on augmente les taxes, parce que, justement, on est tout seul à porter tout ça. » Kathy Poulin ajoute : « Au fil des ans les paliers gouvernementaux ont transféré les responsabilités aux municipalités. Nous sommes maintenant responsables des loisirs, les saines habitudes de vie, les enjeux de sécurité. Maintenant avec la loi 40, les municipalités vont devoir donner des terrains aux commissions scolaires. Au bout du compte, ce sont des citoyens qui payent tout ça et ce sont des coûts supplémentaires pour les municipalités.  La compensation financière de ces responsabilités-là n’a pas suivi. C’est un message à passer. »

La ministre déléguée au développement économique régional, Marie-Ève Proulx, sera présente. C’est elle qui recevra les principales recommandations émanant de ce forum.

« C’est l’indication que le gouvernement est à l’écoute. On sait que le gouvernement actuel mise beaucoup sur la vitalité économique. On a espoir que le gouvernement va être à l’écoute et comprendre notre réalité, et faire en sorte que des mesures seront mises en place pour nous accompagner et nous soutenir dans nos efforts. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments