Vandalisme dans les parcs de Sainte-Adèle

Par Journal Accès
Vandalisme dans les parcs de Sainte-Adèle

Dommages infligés à l’œuvre de l’artiste Roger Langevin

Des actes de vandalisme ont causé des dommages importants dans deux parcs de Sainte-Adèle au cours des derniers jours. L’Esseulée, la superbe œuvre du réputé artiste Roger Langevin, a été la proie de vandales dans la nuit du 26 au 27 août dernier au parc-Claude-Henri-Grignon alors que du côté du parc-école Saint-Joseph, quatre tables ont été brûlées causant des dégâts estimés à près de 5000 $.

Les dommages infligés à l’œuvre de Roger Langevin sont également estimés à plusieurs milliers de dollars puisque la tête d’un des personnages a été complètement arrachée dans le saccage alors qu’un autre personnage a été détaché de son socle. Visant à dénoncer l’intimidation, cette œuvre avait été inaugurée en octobre 2013, en présence de l’artiste et de plusieurs jeunes de la région.

 

Surveillance accrue

Lors de l’inauguration de la Place des citoyens et des nouvelles installations du parc Claude-Henri-Grignon l’an dernier, la Ville de Sainte-Adèle s’était fort heureusement dotée de caméras de surveillance qui permettront de retracer les responsables de ces gestes illégaux. La Sûreté du Québec a par ailleurs ouvert une enquête afin d’identifier les coupables et invite toute personne qui pourrait détenir des informations, à contacter la centrale d’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.

Afin de contrer la répétition de tels actes, la Ville de Sainte-Adèle, par l’entremise de son directeur général Pierre Dionne, a fait savoir qu’elle prendra les mesures qui s’imposent pour exercer une surveillance accrue des parcs et lieux publics de la Ville.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de