Vente de stupéfiants

Par Mathieu Sainte-Marie
Vente de stupéfiants

Arrestations à Saint-Jérôme et Sainte-Sophie

L’Escouade régionale mixte a procédé au démantèlement d’un réseau de vente de stupéfiants qui opérait dans les municipalités de Saint-Jérôme, Sainte-Sophie, Repentigny et Laval.

 

Dix-sept personnes ont été arrêtées lors de sept perquisitions, le 10 mai dernier au matin. À Saint-Jérôme, les policiers se sont présentés au 52 rue Charles-Desjardins.

    

De la cocaïne, du haschisch et de l’ecstasy d’une valeur de plus de 150 000$ ont été saisis. De plus, deux armes à feu et 15 000$ ont été retrouvés.

 

La même journée, les enquêteurs de la division des stupéfiants ont mené une opération contre des trafiquants de marijuana associés au crime organisé asiatique à Montréal.

Le 12 mai, les huit accusés de la couronne nord ont comparu au palais de Saint-

Jérôme pour répondre à des accusations de possession, vente et production de stupéfiants.

 

L’enquête de l’escouade régionale avait commencé en janvier à la suite d’un appel reçu sur leur ligne d’information.

 

Rappelons que l’été dernier un réseau de trafic de stupéfiants avait été démantelé plus au nord soit à Sainte-Agathe-des-Monts, Val-

David et Saint-Adolphe-d’Howard.

 

Pot à domicile en hausse

Dans son édition de la fin de semaine, le quotidien La Presse révélait que depuis 2006, le nombre de plants de marijuana saisis à Montréal est passé de 36 000 à 126 000. Une meilleure collaboration entre les corps policiers du pays explique, en partie, cette augmentation de saisie.

 

Née en Colombie-Britannique, cette méthode de culture de la marijuana est pratiquée plus particulièrement au Québec, en Ontario et bien sûr en Colombie-Britannique.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de