Vers un renouveau à Saint-Sauveur?

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Vers un renouveau à Saint-Sauveur?

Nouveau parti municipal à Saint-Sauveur

La nouvelle est rendue officielle ce mardi: un groupe de citoyens impliqués dans la communauté sauveuroise fondent un nouveau parti municipal dans la Ville de Saint-Sauveur. Entrevue exclusive avec Michel Roy, Michel Kieffer et Norman MacPhee, les trois membres fondateurs du Parti du renouveau de Saint-Sauveur.

 

Leur objectif avoué? Mobiliser les citoyens autour d’un projet de collectivité nouvelle, avec la volonté ferme de construire une communauté viable, équitable et durable pour toutes les générations vivant à Saint-Sauveur.

 

Tournée d’assemblées de cuisine

«Ce qu’on veut proposer à la population, c’est une nouvelle façon d’administrer la Ville, répond M. MacPhee, résident permanent à Saint-Sauveur depuis deux ans. On n’a pas encore de programme électoral. On veut aller chercher des idées, de l’information auprès des citoyens de Saint-Sauveur, offrir un vent de changement et de fraîcheur dans un monde municipal sclérosé, où les citoyens n’ont plus l’impression d’être écoutés et de participer.»

 

Le chef de ce nouveau parti, Michel Kieffer connait Saint-Sauveur depuis plus de 50 ans et y vit de manière permanente depuis 1999. «On ne veut pas arriver avec un programme tout fait, où tout est déjà décidé d’avance et qu’on impose à la population», renchérit-il.

 

Rétablir le dialogue

Selon les trois acolytes, des citoyennes et citoyens de Saint-Sauveur tentent de dialoguer depuis plusieurs années avec l’équipe en place et ce sans succès. «Plusieurs dossiers contestés par la population sont restés lettres mortes», enchérit M. Kieffer. Et selon ce dernier, le projet d’implantation d’un Canadian Tire rejeté par une partie de la population aura été un point de bascule.

Et force est de constater que les Laurentides ont changé depuis ces dernières années, connaissant à la fois un boum démographique et un vieillissement marqué de la population dans la région de Saint-Sauveur. Comment comptent-ils répondre à la fois aux besoins des jeunes familles et des aînés? «On veut une ville amie des aînés, avance Norman MacPhee et accueillante pour les jeunes familles. Et il est possible de concilier ces deux populations.» Michel Kieffer lance à la cantonade qu’il faut améliorer l’offre en logement abordable. «Je crois qu’il faut favoriser le mélange entre les aînés qui ont l’expérience et les plus jeunes, le transfert des connaissances», poursuit M. MacPhee. Comment fait-on  ça? «À force de communiquer, d’offrir des moyens pour s’exprimer, de participer. En faisant du mentorat aussi. Et on veut des jeunes dans notre parti», précise Michel Roy, résident établi de façon permanente à Saint-Sauveur depuis quatre ans.

 

Ces trois membres fondateurs rappellent que certains membres du conseil sont là depuis près de 30 ans, et sont dépassés par les événements, déconnecté des réalités et des besoins d’une certaine partie de la population. «Si on est à l’écoute de la population, il y a moyen de s’ajuster de suivre l’évolution que connait la région», croit M. MacPhee.

M. Kieffer est convaincu qu’il faut offrir une qualité de vie aux citoyens: «Il faut un milieu de vie agréable où on ne sent pas de rebuffades de la part du conseil municipal.»

Et tous les trois s’entendent pour dire que la vie politique sauveroise a besoin d’un vent de changement. «Élire une équipe pour quatre ans, ce n’est pas lui faire un chèque en blanc. C’est un défi de rendre la vie municipale intéressante. On est en fin de carrière, on ne se lance pas en politique municipale pour en faire une nouvelle. On veut améliorer la communication et faire du mentorat auprès des jeunes», lancent-ils à l’unisson.

 

Réaction de Michel Lagacé

Michel Lagacé, maire de Saint-Sauveur, ne semble pas surpris outre mesure de l’arrivée en scène de ce parti: «Je vois ce groupe se présenter aux assemblées du Conseil depuis des mois, poser des questions, etc… Alors, oui, je me doutais bien qu’il se passerait quelque chose.»

 

Les trois membres de ce nouveau parti invitent ceux et celles qui le souhaitent, à communiquer avec eux, soit au 514-225-3531, soit en écrivant à: renouveau2013@gmail.com.

Ils promettent également de rencontrer la population dès cet été, lors de réunion de cuisine, en vue d’élaborer un programme électoral.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de