Victoire de Nadine Girault de la CAQ dans Bertrand

Photo de Jean-Patrice Desjardins
Par Jean-Patrice Desjardins
Victoire de Nadine Girault de la CAQ dans Bertrand

Comté péquiste depuis 20 ans avec Claude Cousineau, Bertrand n’a pas échappé à la vague caquiste qui a déferlé sur la province du Québec le 1er octobre 2018. Nadine Girault remporte une décisive victoire avec une majorité de 6072 voix, soit 41,55% des votes.

Cette majorité imposante (Claude Cousineau avait obtenu une majorité de 4247 voix en 2014) est à l’image de la soirée électorale. On a su très rapidement que la CAQ aurait le pouvoir au Québec et l’équipe de Nadine Girault célébrait dès 20h45 la victoire de la prochaine députée de Bertrand.
«C’est une belle reconnaissance de tout le travail fait durant la campagne. J’ai été calme durant toute la journée, je ne pouvais en faire plus, je ne pouvais rencontrer plus de gens», a lancé à froid la gagnante, quand même surprise des résultats. «Je pensais que ça serait plus serré comme résultat. Je suis très contente, car j’ai aussi senti une belle réception sur le terrain pendant la campagne.»
Tous les comtés des Laurentides sont passés à la Coalition Avenir Québec ce qui n’est pas sans charmer Nadine Girault : «Pour moi, je vais d’abord travailler pour mon comté. Mais un gouvernement majoritaire, ça nous donne plus de latitude.»
Gilbert Lafrenière déçu
«Je suis extrêmement déçu par l’ampleur de la vague caquiste au Québec et dans les Laurentides», affirmait le candidat du Parti québécois, qui termine deuxième avec 32,36% des voix. «Les gens avaient envie d’un changement, de passer à autre chose que les Libéraux», analyse-t-il.
Le député sortant Claude Cousineau a appuyé Gilbert Lafrenière durant la campagne et est venu le réconforter lors de la soirée électorale: «J’ai dit à Gilbert Lafrenière de ne pas le prendre personnel. C’est une défaite du parti. Je sentais venir cela depuis quelques semaines.»
Fervent défenseur de la souveraineté, Claude Cousineau estime que c’est en abandonnant cette option pour la présente campagne qui a coulé le Parti Québécois, grand perdant de cette élection générale. «Je reste un indépendantiste et le parti a choisi de laisser tomber cette option pour la présente campagne alors que les sondages donnent 30% de popularité à la question de la souveraineté. Comment se fait-il que le PQ se retrouve avec 17% des votes?»
Mylène Jaccoud de Québec Solidaire termine troisième dans Bertrand avec 18,12 % des voix. Enfin, Diane de Passillé du Parti libéral obtient 13,4 % des voix.
 
 
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de