Ville centre, bientôt ville universitaire

Par Eric-Olivier Dallard
Ville centre, bientôt ville universitaire

Campus universitaire à Saint-Jérôme

«Il y a longtemps que nous avions envisagé l’intégration d’un campus universitaire à Saint-Jérôme. Dans la nouvelle économie, le savoir est d’une importance capitale.» Marc Gascon, maire de Saint-Jérôme, a confirmé cette semaine, en compagnie de représentants de l’Université du Québec en Outaouais (UQO), partenaire principal de l’aventure, qu’un campus universitaire sera implanté au centre-ville de Saint-Jérôme, une implantation qui commencera l’an prochain.

La Ville a cédé à l’UQO des terrains jouxtant l’Hôtel de ville (notamment ceux du stationnement et du «skate-parc»), où sera érigé, au coût de 12 M $, un bâtiment de cinq étages, comprenant un stationnement sous-terrain, un étage commercial, et quatre étages de salles d’enseignement, de locaux administratifs et de laboratoires.

Concrètement, un plan d’intégration architecturale fera partie du devis et dès février prochain un consortium de professionnels sera arrêté.
«C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous accueillons cette nouvelle consolidation des liens entre l’UQO et la ville de Saint-Jérôme, souligne Hélène Grand-Maître, vice-rectrice à l’administration et aux ressources de l’UQO. Une ville centre comme celle-ci se doit d’être aussi une ville universitaire. Nous sommes fiers de participer à cette édification.» Mme Grand-Maître précise également qu’un tel campus est appelé à changer le tissu de la région, notamment en permettant de freiner l’exode de la population jeune et en promettant des emplois de meilleures qualité. Elle a tenu enfin à souligner le dynamisme et la vision de Saint-Jérôme et de ses élus: «C’est toute la population laurentienne qui pourra profiter de cette ouverture».
«Vision éclairée»

Pour sa part, Daniel Gagnon, président de la campagne de financement de l’UQO, a tenu aussi à mentionner la «vision éclairée pour l’avenir des jeunes» de la Ville de Saint-Jérôme et l’excellence du travail de son maire: «J’ai été directeur régional pour Hydro-Québec dans cette ville, a-t-il rappelé. J’ai toujours été très impressionné par sa vitalité.» Du même souffle, il se réjouit de l’implication de Saint-Jérôme dans la campagne de financement «Imaginez l’UQO». Notons à ce sujet que, sur un objectif de 10 M $, 5,7 ont déjà été amassés.

Ville universitaire: pour bientôt

Si 560 étudiants réguliers sont actuellement inscrits aux programmes au Centre d’études universitaires des Laurentides dans les locaux du Cégep de Saint-Jérôme, en septembre 2008 le recteur Jean Vaillancourt estime à plus d’un millier le nombre d’étudiants qui pourraient être inscrits à l’UQO dans le nouveau campus de Saint-Jérôme.
«Cette annonce confirme le rôle de capitale régionale des Laurentides de Saint-Jérôme, avance Marc Gascon. Elle complète aussi (cette annonce) l’éventail de services éducatifs déjà offerts sur notre territoire. C’est le gage d’une population plus scolarisée, d’une région axée sur le savoir et offrant des emplois de qualité. L’UQO arrive à un moment déterminant, stratégique. Je salue sa vision.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de