Vingt, vingt

Par Josée Pilotte
Vingt, vingt

Étrange impression d’avoir eu parfois les deux pieds dans le vide, impuissante face à l’ampleur qu’a prise cette pandémie. D’avoir eu le vertige, pour la première fois, vis-à-vis de la fragilité de la vie, la mienne. D’avoir eu le goût de hurler devant tant de bêtise humaine. D’en pleurer aussi. Et de me demander s’il n’existerait pas un vaccin contre l’hystérie collective et la névrose généralisée.

… 2020, tu as été déstabilisante

Tu nous auras marqués au fer rouge afin de nous faire réaliser qui nous sommes vrai-ment. Personnellement, tu m’auras appris ce que le mot « résilience » signifie réellement, tout comme tu m’auras enseigné l’humilité comme forme de méditation.

Tu m’auras forcée à prendre de nombreuses décisions que j’avais pourtant refusé de prendre jusqu’à maintenant. Si tu savais combien elles ont été déchirantes et déstabilisantes, mais tu ne m’as pas donné le choix !

… 2020, tu as été choquante

Dieu que j’ai prié ! Ok, peut-être pas Dieu lui-même ou elle-même, mais j’ai prié. Prié d’abord pour moi et ma famille, mais aussi pour tous ceux pour qui la solitude a frappé durement cette année.

… 2020, tu as été cruelle 

T’as été notre pire cauchemar.

Je me suis réveillée la nuit pour te détester.

Mais je peux affirmer, sans l’ombre d’un doute, que je me suis tenue debout devant toi.

Malgré mon côté revendicateur, j’ai choisi consciemment de contribuer au bien-être de la collectivité. Au « nous » avant le « je », si tu préfères.

Plutôt que de me rebeller, comme je l’ai si souvent fait dans ma vie, j’ai opté pour la bienveillance. Honnêtement, je dois même t’avouer que ça m’a fait du bien de penser à autre chose qu’à mon nombril.

… 2020, tu nous auras appris

Tu comprendras aussi que comme plusieurs entrepreneurs, j’ai eu peur. Peur que ce soit la fin. La clé sous la porte. 23 ans, tu y penses ?

Je me rappelle m’être dit : « Tu as deux choix ma grande, tu t’écrases, ou tu relèves tes manches et tu marches droit devant. »

Voilà comment j’ai assimilé la signification du mot « résilience » à vitesse grand V, afin d’avoir un semblant d’équilibre mental pour t’affronter chaque jour. « Do your goddam best ». Un mantra que je me suis répété quotidiennement.

On a donc trimé dur, mais nous y sommes arrivés.

On s’est réinventés aussi. Je sais que ce mot est surfait, qu’on n’est plus capables de l’entendre, mais il n’en demeure pas moins juste.

Je ne remercierai jamais assez mon équipe – rédaction, production et ventes – d’avoir persévéré et surmonté les obstacles.

Cette pandémie aura aussi exaucé un rêve que je chérissais depuis longtemps : une salle de presse diversifiée, comprenant un heureux mélange de jeunesse et d’expérience. C’est donc avec elles, avec eux, ma « bulle 2020 », que j’aurai, semaine après semaine, traversé la tempête afin de vous livrer la meilleure information possible.

Quelqu’un m’a dit récemment : « Elle est belle ton île, Josée… »

Je dois admettre que oui, elle est bien belle mon île.

Elle porte les couleurs de la fierté et de la reconnaissance.

Alors voilà, vivement 2021 !

Levons notre verre, souhaitons-nous la santé, la paix et la bienveillance.

Embrassons la vie puisqu’on n’en a qu’une.

Bonne année !

PS : Vous savez, avoir Josée Pilotte comme patronne, ce n’est pas toujours reposant. Il y a parfois trop d’idées et de projets qui bouillonnent dans ma tête. Mais toute l’équipe a bien tenu le coup. Je suis tellement fière d’elle.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dominique Cloutier
Dominique Cloutier
17 jours

Sentiments partagés, ô combien , rire ou pleurer, se taire ou chanter et comprendre que c’est tout ça et plus …