Yannick Pelletier relevé des accusations

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Yannick Pelletier relevé des accusations

Conflit de travail à Saint-Sauveur

C’est la semaine dernière que Yannick

Pelletier a reçu la nouvelle: aucunes accusations d’intimidation, de harcèlement et de menaces de voie de fait déposées par les plaignants n’ont été retenues contre lui.

 

Rappelons qu’à la fin octobre 2013, quelques jours avant les élections municipales, des plaintes d’intimidation, de harcèlement et de menaces de voie de fait envers deux cols bleus de la Ville de Saint-Sauveur avaient été déposées à la

Sûreté du Québec contre Yannick Pelletier, chef aux opérations et président syndical au service des Travaux publics et du Génie de la Ville de Saint-Sauveur.

«J’ai reçu un appel du lieutenant Lagacé de la SQ de Saint-Sauveur. Il m’a dit: ”Y a pas de cause, les accusations sont toutes tombées. T’es libre, t’es blanc comme neige”», raconte M. Pelletier, visiblement soulagé de voir que les charges n’ont pas été retenues contre lui.

Aucun agent de la Sûreté du Québec n’a souhaité confirmer la nouvelle. «Dans le cas du dépôt d’une plainte, le procureur évalue si la preuve est suffisante pour intenter ou pas une poursuite», a expliqué Me Jean-Pascal Boucher, porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales. S’il n’y a pas de poursuites, le dossier tombe et n’entre pas dans le domaine public.

 

Résultats de l’enquête

interne à venir

Du côté de l’administration sauveroise, on dit attendre les résultats de l’enquête administrative interne concernant le climat de travail, particulièrement au service des Travaux publics et Génie, et des allégations de harcèlement. «Cette étude est menée par deux psychologues industriels, François Boulard et Solange Pronovost», précise le directeur général de la Ville, Jean Beaulieu, qui confirme avoir été mis au courant de la tombée des accusations par la SQ. Une somme de près de 30 000$ en honoraires professionnels a déjà été déboursée.

 

Chez l’ensemble des cols bleus actifs de la Ville de Saint-Sauveur, on dit se réjouir de l’annonce de la levée des accusations à l’encontre de Yannick Pelletier. Si le moral est revenu au sein du service des  Travaux publics et du Génie de la Ville, et que leur appui est toujours demeuré indéfectible pour leur chef aux opérations, il n’en va pas de même pour les cinq cols bleus (les deux plaignants et les trois témoins) qui sont toujours suspendus le temps de l’enquête interne de la Ville et avec qui – selon leurs collègues – le lien de confiance est brisé.

 

Il ne reste plus à Yannick Pelletier à attendre les résultats de l’enquête interne et à se rassoir avec son employeur pour envisager son avenir au sein du service Travaux publics et du Génie. «Le rapport devrait être déposé dans les semaines à venir», a indiqué M. Beaulieu sans plus de détails.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de