Zoothérapie : Le pouvoir des animaux sur les humains

Par France Poirier
Zoothérapie : Le pouvoir des animaux sur les humains

Le Centre de zoothérapie communautaire a été créé dans le but d’offrir des programmes de zoothérapie adaptés à différents groupes de la communauté.

Suzanne Legault, la fondatrice souligne que la zoothérapie procure aux personnes un mieux-être et chez certaines autres une meilleure intégration dans la société. « Les zoothérapeutes visitent les centres d’hébergement de soins de longue durée, les classes en adaptation scolaire et les résultats sont très bons », souligne Mme Legault, elle-même zoothérapeute.

Dans les classes d’adaptation scolaire, l’animal favorise la communication. Les jeunes sont contents de participer à ces ateliers. « Ils apprennent à donner des commandes à l’animal avec le thérapeute et si ça ne fonctionne pas, on cherche une solution à savoir pourquoi l’animal n’écoute pas. Ça leur apprend à développer la concentration et ça contribue à l’affirmation de soi et la confiance en soi. Ils sont contents d’eux », souligne la Mme Legault.

Visite des CHSLD

Le zoothérapeute visite les aînés en perte d’autonomie physique et cognitive dans le but de créer une relation particulière avec chacun. La présence de l’animal aide au développement des capacités résiduelles comme la marche et la motricité fine. « Les aînés ressentent beaucoup de joie en présence de l’animal et ont plus tendance à se dévoiler, ils se sentent écoutés. »

Le zoothérapeute présente un rapport sur sa visite qui peut aider les intervenants lorsqu’ils interagissent auprès de la personne âgée.

Formation d’un zoothérapeute

La thérapie assistée avec un animal, mieux connue sous l’appellation zoothérapie, connaît une popularité grandissante. Zoothérapie Québec forme annuellement des dizaines de professionnels au Cégep de La Pocatière. Le programme s’adresse aux professionnels de la santé, de l’éducation et des sciences humaines qui désirent connaître et approfondir les multiples applications de la zoothérapie et les domaines où elle peut s’utiliser.

Le Centre de zoothérapie communautaire compte actuellement quatre thérapeutes qui peuvent se rendre dans les écoles, les CHSLD, à l’hôpital ou dans les centres de jour.

Il offre aussi un service de pension à Saint-Jérôme qui permet de maintenir un fonds roulement pour la poursuite de ses activités.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de