|

360 dans notre région : Édition du 2 mars 2022

Par Production Accès

Des nouveaux assouplissements en vigueur cette semaine

Depuis lundi dernier, plusieurs assouplissements sont en vigueur au Québec. Les bars peuvent rouvrir à 50 % de leur capacité et les salles de spectacle peuvent accueillir des gens au maximum de leur capacité. Après la semaine de relâche scolaire, le 7 mars, les élèves du primaire et du secondaire n’auront plus l’obligation de porter leur masque en classe. Puis, dès le 14 mars, le passeport vaccinal ne sera plus exigé, à l’exception des voyages internationaux.

Parcours gonflable à Saint-Sauveur pour la relâche

La Ville de Saint-Sauveur offre plusieurs activités pour la semaine de relâche. Ce vendredi le 4 mars, un parcours à obstacles gonflables sera installé dans le stationnement arrière du chalet Pauline-Vanier de 10h à 16h. L’entrée est libre et l’activité est gratuite pour les enfants de 4 ans et plus. Les enfants doivent être accompagnés d’un adulte et le passeport vaccinal sera exigé aux personnes âgées de 13 ans et plus.

Appel de projets lancé aux artistes et organismes culturels à Sainte-Adèle

La Ville de Sainte-Adèle lance un appel de projets afin de faire bénéficier les artistes et les organismes culturels locaux de son Fonds culturel. Un montant de 10 000 $ sera destiné à soutenir la réalisation de projets artistiques et culturels sur son territoire. Les artistes ainsi que les organismes culturels et communautaires locaux sont invités à soumettre un projet artistique ou culturel qui s’adressera à l’ensemble de la communauté. Le document de présentation et les règlements, ainsi que le formulaire de demande d’aide financière sont disponibles sur le site internet de la Ville de Sainte-Adèle. Les dossiers de candidature seront acceptés jusqu’au 31 mars.

Mars
Mois de la Francophonie

En ce Mois de la Francophonie, le Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL) souligne que le Québec est membre de l’organisation internationale de la Francophonie (OIF) regroupant 88 États. Ce fait lui permet de partager la langue française avec plus de 300 millions de locuteurs à travers la planète. Le MQFL, par son président, Réjean Arsenault, souhaite que le gouvernement du Québec profite de ce Mois de la Francophonie pour finaliser son plan concernant l’amélioration de la loi 101 avec le projet de loi 96.

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.