|

75 ans de bonheur à l’état pur pour Sainte-Anne-des-Lacs !

Par Marie-Catherine Goudreau

Le 28 mars dernier, la municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs fêtait son 75e anniversaire. Malgré la pandémie, on prévoit plusieurs activités et surprises pour les citoyens tout au long de l’été.

Pour l’occasion, la Municipalité a changé son slogan pour « 75 ans de bonheur à l’état pur » en faisant référence à « La nature à l’état pur ». Ils ont également créé un logo spécial pour l’occasion. Celui-ci se retrouvera d’ailleurs sur les chandails du camp de jour Magicoparc de la municipalité. Le nombre 75 revient dans toutes les activités prévues, comme la plantation de 75 arbres dans les espaces verts de la municipalité à l’occasion du Jour de la Terre, jeudi dernier.

Mettre en valeur la communauté

75 jours après l’anniversaire officiel, soit le 11 juin, la Municipalité lancera un vidéo mosaïque. « La vidéo va mettre en valeur la communauté d’hier à aujourd’hui. On va voir des entrevues avec des gens d’ici, des paysages… C’est un cadeau qu’on donne! », souligne Stéphanie Lauzon, directrice du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire. Par ailleurs, ils ont donné un mandat à un artiste de Sainte-Anne-des-Lacs pour faire les entrevues et le montage de la vidéo.

Ça se fête, culturellement!

En culture, la Municipalité prévoit aussi faire une exposition photo de l’été à l’automne, d’images qui ont marqué Sainte-Anne-des-Lacs. De plus, avec la bibliothèque municipale, ils ont choisi 75 coups de cœur littéraires de classiques qui ont marqué les 75 dernières années. Ils en présentent un par jour qu’on peut louer à la bibliothèque. « On a vraiment misé sur le 75 dans tout ce qu’on fait ! », constate Mme Lauzon. Le collectif des artistes en arts visuels de Sainte-Anne-des-Lacs, Les Artistes des Lacs, souhaite aussi travailler avec la Municipalité pour faire une exposition.

Activités en temps de COVID

Bien que la COVID-19 limite les activités de la Municipalité et impose certaines incertitudes, on compte rejoindre le plus grand nombre de personnes possible via les réseaux sociaux et le site web. « On espère pouvoir organiser au moins une activité plus marquante sur place avec les citoyens, comme un cocktail 5 à 7. Mais il y aura plusieurs autres surprises et petites douceurs », conclut Mme Lauzon.

La petite histoire de Sainte-Anne-des-Lacs

Les origines de Sainte-Anne-des-Lacs remontent au temps de la colonisation du 19e siècle, dans la foulée de la migration des habitants de la vallée du Saint-Laurent vers les terres situées au nord de Montréal.

Parmi les premières familles dont les descendants sont encore présents à Sainte-Anne-des-Lacs, nous retrouvons les Paquin, Raymond, Hébert, Demers, Fournel, Filion, Guindon, Foisy, Saint-Amour, Paquette, Lessard et Boisclair.

Il faudra attendre les années 1920 pour voir débuter la construction d’une chapelle catholique francophone qui sera entièrement financée par les résidents de Sainte-Anne-des-Lacs. C’est en 1940 que la Paroisse de Sainte-Anne-des-Lacs obtient tous les droits et privilèges accordés aux organisations paroissiales.

Il n’en fallait pas davantage pour que les quelque 300 résidents permanents de Sainte-Anne-des-Lacs réclament la création d’une municipalité distincte. C’est ainsi qu’en 1946, la législature du Québec sanctionna la loi érigeant la Municipalité de la Paroisse de Sainte-Anne-des-Lacs en détachant définitivement ledit territoire de la Paroisse de Saint-Sauveur.

Source : Site web de la municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs, onglet Histoire.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.