|

Changements climatiques (Argenteuil) : La réponse des candidats

Par Production Accès

Les Laurentides regorgent de milieux naturels et de villégiature. Les citoyens et les élus municipaux sont particulièrement préoccupés par la protection et la préservation de ces richesses, notamment en ce qui a trait aux lacs. Comment appuierez-vous les villes et les municipalités des Laurentides afin qu’elles puissent déployer les moyens nécessaires à la protection et à la surveillance des plans d’eau?

Circonscription d’Argenteuil

Karim Elayoubi.

Karim Elayoubi.

Karim Elayoubi, candidat pour le Parti conservateur du Québec

Les milieux naturels, les endroits de villégiature, les étendues d’eau notamment les nombreux lacs, font de la région des Laurentides un lieu privilégié de vie pour ceux et celles qui y habitent et combien attirants pour nos touristes, source de revenus importante pour notre région. En tant que candidat du PCQ, je suis convaincu qu’il faille déployer tous les efforts pour conserver et protéger ces richesses.

Pour ce faire, nous croyons […] qu’il faille agir de façon proactive mais aussi rationnelle par rapport notamment aux effets des changements climatiques causés ou non par l’activité humaine. La préservation de l’enracinement local, des terroirs, des paysages pour les générations futures doit servir d’inspiration pour notre conservatisme vert.

En ce sens, je serai d’abord et avant à l’écoute des inquiétudes et besoins des gens, véhiculés notamment par les élus municipaux et je m’engage à déployer tous les efforts à cet effet pour leur apporter le soutien et les ressources nécessaires à la préservation et à la protection de notre environnement. Notre perspective sur la santé environnementale, c’est que nous disposons de plus en plus de chercheurs et d’innovateurs mieux resautés que jamais dans l’histoire et nous n’hésiterons pas à les mettre à contribution pour trouver des solutions innovatrices afin de protéger et de préserver nos ressources.

François Girard.

François Girard.

François Girard, candidat pour le Parti québécois

Ma famille vient de la Minerve. En ayant eu la chance de voir les citoyens se mobiliser pour protéger leurs lacs, il faut s’impliquer énormément dans les tables de concertation des citoyens de la région. Ramasser des fonds pour faire de la prévention sur la pollution des lacs, appliquer les normes nécessaires pour la protection des lacs et participer activement en tant que député dans la mobilisation terrain des ressources. La mobilisation des citoyens et l’implication du député dans la protection de ces ressources naturelles se veulent primordiales !

Agnès Grondin.

Agnès Grondin.

Agnès Grondin, candidate pour la Coalition avenir Québec

D’emblée, je suis très heureuse que cet enjeu soit à l’ordre du jour de la campagne électorale! La protection de notre or bleu est essentielle et nous avons, dans les Laurentides, la mobilisation citoyenne et l’expertise scientifique pour bonifier nos actions. Les municipalités jouent un rôle crucial et nous devons continuer de les accompagner.

A cette fin, la Coalition Avenir Québec (CAQ) propose la création d’un Fonds bleu de 650 M$. Il sera financé en partie par l’augmentation de la redevance sur l’eau. Ce fonds pourra soutenir les mesures existantes, les bonifier et permettra de financer de nouvelles initiatives telles que :

● Instaurer un nouveau programme pour la mise aux normes des installations sanitaires individuelles;

● Améliorer le financement du Réseau de surveillance volontaire des lacs;

● Créer un programme de nettoyage des berges de rivières; et

● Bonifier nos actions de lutte contre les plantes aquatiques exotiques envahissantes.

Nous avons dans les Laurentides des organismes dédiés à l’eau très dynamiques qui pourront s’investir davantage avec les municipalités.

L’enjeu de l’eau est complexe, il y a beaucoup de travail à faire. Les sommes promises par la CAQ démontrent que nous entendons redoubler d’efforts au cours d’un prochain mandat.

Marcel Lachaine.

Marcel Lachaine.

Marcel Lachaine, candidat pour Québec solidaire

L’identité des Laurentides est liée à l’environnement et c’est la priorité de Québec solidaire de sauvegarder cette richesse. Cela concerne les plans d’eau, mais aussi les milieux humides, les forêts, l’intégrité des écosystèmes et de la biodiversité. Afin d’encourager les municipalités à agir pour l’environnement, une réforme de la fiscalité municipale apportera aux localités de nouveaux revenus et davantage d’autonomie. Les municipalités disposeront de leviers pour protéger des milieux naturels d’importance patrimoniale et touristique. En appui à des projets de création d’espaces verts, dans certains cas de négligence ou de non-respect des règlements d’urbanisme, de nouvelles dispositions permettront l’expropriation à un prix inférieur à la valeur marchande. Des instances régionales de gouvernance dotées de budgets encourageront les municipalités, non seulement à protéger l’environnement, mais aussi à réhabiliter des milieux détériorés par les activités humaines. Les règles d’aménagement du territoire seront révisées, afin de rétablir l’équilibre entre le domaine développé et le domaine protégé. Sur le territoire du Québec, un gouvernement solidaire favorisera les activités de production de biens et de services à impact réduit sur les écosystèmes. Enfin, au-delà de la protection de la nature, un aspect majeur de notre engagement est d’en garantir l’accès à tous.

Philippe LeBel.

Philippe LeBel.

Philippe LeBel, candidat pour le Parti libéral du Québec

L’une des propositions phare du Parti libéral du Québec est la mise en œuvre de la Charte des régions dans la première année d’un prochain mandat. Notre objectif est de régionaliser l’administration de notre province, notamment en créant un secrétariat par région administrative afin d’assurer une meilleure proximité pour les municipalités, les citoyennes et les citoyens. De plus, nous souhaitons revoir la fiscalité des gouvernements de proximité que sont devenues les municipalités afin qu’elles aient les moyens des ambitions de leurs résidentes et de leurs résidents. Par rapport à la protection de l’environnement dans la région des Laurentides, notamment aux plans d’eau, le Parti libéral du Québec souhaite augmenter de six fois les redevances sur l’eau que paient les entreprises qui exploitent nos ressources. Ceci engendrerait 15 millions de dollars qui serviront à la préservation des cours d’eau en collaboration avec les municipalités. Dans le même ordre d’idée, nous souhaitons doubler les redevances aux régions et aux municipalités provenant de l’exploitation de ressources minières, forestières et hydrauliques afin d’assurer une revitalisation du territoire.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.