(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)
Depuis la fermeture du pont Newaygo, le Corridor aérobique à Wentworth-Nord est source de conflit entre la Municipalité, la MRC et les résidents du coin.
|

Chicane entre Wentworth-Nord et la MRC

Par Simon Cordeau

La MRC des Pays-d’en-Haut ferme le Corridor aérobique dans la municipalité de Wentworth-Nord pour l’hiver. « Un non-sens » et « de la vengeance, pure et simple » selon la mairesse, Danielle Desjardins. Mais une simple formalité pour des questions d’assurances et de juridiction, selon le préfet André Genest. Alors que la Municipalité et la MRC ont des interprétations opposées de cette décision, les impacts sur les résidents du secteur et les utilisateurs du Corridor aérobique sont confus et incertains. 

Le conseil des maires a pris la décision en assemblée, le 11 octobre. Immédiatement, plusieurs résidents de Wentworth-Nord qui étaient présents ont critiqué la résolution. Ils s’inquiétaient de ne plus pouvoir accéder à leur domicile, voire d’être enclavés cet hiver.

Peu de temps avant d’aller sous presse, le Journal apprenait que des citoyens ont mis en demeure la MRC et le MTQ, entre autres, afin de faire rouvrir le Corridor aérobique et que le pont Newaygo soit réparé rapidement.

Depuis que le pont Newaygo est fermé à la circulation automobile, 14 résidents au sud-est du lac Saint-François-Xavier doivent emprunter la rue du Chemin de fer vers l’est, sur environ 640 m, pour rejoindre la rue Principale. Cependant, la résolution met fin aux permissions momentanées, accordées par la MRC, qui permettaient aux résidents de circuler sur ce tronçon, où la circulation automobile et le Corridor aérobique cohabitent.

La décision « n’empêche pas les gens de circuler », insiste M. Genest. Mais ils doivent obtenir une permission d’occupation auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ). Sans quoi, ils pourraient ne pas être assurés en cas d’accident.

Permis ou pas?

« Les résidents ont déjà la permission de circuler », affirme Mme Desjardins. La mairesse nous réfère à une lettre transmise aux résidents en 2014. Toutefois, cette permission ne concernerait pas le tronçon de 640 m, estime M. Genest. Comme il s’agit d’une nouvelle situation, il faudrait une nouvelle permission, indique-t-il. La MRC l’a accordée temporairement cet été, mais seul le MTQ peut l’accorder à long terme.

Le Journal n’a pas pu obtenir de précisions du MTQ avant d’aller sous presse.

Les permissions d’occupation étaient « une solution temporaire », rappelle le préfet. En 2012, le MTQ avait avisé la Municipalité et la MRC que « […] la circulation  automobile sur cette infrastructure récréative de largeur limitée compromet la sécurité des activités récréatives gérées par la MRC ». 

Le délai accordé pour « rétablir la situation normale » était de cinq ans, soit en 2017. « Idéalement, la Municipalité permettrait que ces gens-là sortent par un autre chemin », affirme M. Genest.

Déneigement

Inquiets d’être enclavés cet hiver, les résidents ont questionné M. Genest. Il a répondu que la Municipalité déneigera « probablement » ce segment de 640 m. Mais la mairesse estime plutôt que la résolution empêche Wentworth-Nord de le faire. « Ce n’est pas un terrain qui nous appartient. Alors la Municipalité ne peut pas prendre d’action là-dedans », explique-t-elle en entrevue avec le Journal.

Pourtant, selon la Municipalité et la MRC, la rue du Chemin de fer est un chemin privé. Ailleurs sur la rue, les résidents délèguent l’entretien, dont le déneigement, à la Municipalité. Là non plus, le Journal n’a pas pu obtenir de précisions du MTQ avant d’aller sous presse.

Activités hivernales

La mairesse de Wentworth-Nord soutient aussi que la résolution empêchera la Municipalité d’entretenir le Corridor aérobique pour les activités de plein air cet hiver. La Municipalité et la MRC avaient une entente selon laquelle Wentworth-Nord s’occupait de l’entretien du Corridor, du pavillon Montfort et des sentiers de La Montfortaine. Mais cette entente est arrivée à échéance le 30 avril dernier.

Mme Desjardins affirme que la MRC voulait renouveler l’entente, mais sans compenser financièrement la Municipalité. M. Genest réplique que l’entente était assortie de montants à parité avec ce qui est donné à Morin-Heights et à Lac-des-Seize-Îles. D’autres points de l’entente proposée semblent litigieux entre la Municipalité et la MRC.

Donc, le Corridor aérobique sera-t-il accessible à Wentworth-Nord cet hiver? « Il n’y a pas d’entente avec Wentworth-Nord. Rien n’a été signé. On ne sait pas ce qu’ils ont l’intention de faire », affirme M. Genest. Il ajoute que des affiches seront installées pour indiquer aux utilisateurs que le sentier est fermé. Le préfet avance aussi que, depuis quelques années, l’entretien hivernal n’est « pas régulier » et qu’il n’est fait qu’à l’occasion par la Municipalité.

« La Municipalité l’a toujours entretenu, le Corridor aérobique. Il est damé. Des gens marchent, font du ski de fond, de la raquette, du fat bike, et toutes sortes d’activités d’hiver », réplique Mme Desjardins.

Sur le site web du Corridor aérobique, une carte désigne les kilomètres 8,5 à 14,5 comme un trajet de vélo sur neige (fat bike). S’il est entretenu cet hiver, il n’est pas clair si ses utilisateurs seront assurés en cas d’accident.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.