Construisons vert à Saint-Adolphe-d’Howard

Construisons vert à Saint-Adolphe-d’Howard
Actualité

Un nouveau projet résidentiel, qualifié d’éco-responsable, fait son apparition dans la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard.

 

Au total, Les Berges du Rocher compte 35 terrains d’une superficie d’environ 25 000 pieds carrés chacun. Ces constructions font partie d’un projet intégré, c’est-à-dire qu’en plus d’être propriétaire d’un terrain, l’acheteur devient également copropriétaire du parc. Cette particularité s’applique à plusieurs lots, mais pas à la totalité.

Ainsi, les amateurs de la nature pourront y faire de la randonnée pédestre pendant la saison estivale et de la raquette l’hiver. «Au sommet de la montagne, haute de 520 mètres d’altitude, il y aura un observatoire. On y apercevra l’église au village et le lac Saint-Joseph», explique le promoteur et président des Constructions MontagneArt, Alexandre Raymond.

Présent lors de l’inauguration officielle, le maire de Saint-Adolphe-d’Howard, Réjean Gravel, a tenu à souligner la venue du projet dans sa municipalité. «C’est agréable de voir quelqu’un arriver ici avec une nouvelle idée. Savoir qu’on a l’expertise qu’elle nécessite ne peut qu’être bon pour la municipalité. Notre richesse c’est le plein air», a-t-il déclaré. Ces chalets habitables au gré des quatre saisons sont construits de manière à respecter le concept d’éco-responsabilité, selon le promoteur.

En plus d’avoir des fenêtres écoénergétiques, les résidences sont fabriquées à l’aide de matériaux recyclés. «Par exemple, les planchers proviennent d’une scierie de Bellefeuille [à Saint-Jérôme]. J’ai aussi une autre entreprise qui, elle, jette au sol les vieux bâtiments et, nous, on réutilise ce bois», mentionne M. Raymond.

Les chalets sont également certifiés Novoclimat. Le Ministère des Ressources naturelles du Québec estime que ce programme permet au consommateur d’énergie d’économiser au moins 25 % sur les coûts de chauffage. «L’étanchéité réglementaire, selon les normes de Novoclimat, c’est 2.5 changements d’air à l’heure maximum. À titre comparatif, on a battu un record, en ce qui concerne la maison actuellement en construction. Lors de la visite d’un inspecteur, le taux d’étanchéité se situait à 0.5», affirme le président des Constructions MontagneArt.

Quant à l’enveloppe de la résidence, il soutient y insérer de l’uréthane à l’intérieur et l’extérieur des murs. «De cette façon, tu es certain qu’il n’y a pas de trous ou fissures par lesquels l’air pourrait s’échapper. Novoclimat exige ce type d’enveloppe uniquement pour le sous-sol, mais je l’ai intégrée partout dans le chalet, ce qui le rend davantage écoénergétique», précise-t-il.

Dans son projet résidentiel, il suggère aussi d’avoir un plancher radiant. «Il s’agit d’un moyen économique dans la consommation d’énergie étant donné que la chaleur monte et devient uniforme dans toute la résidence. Cela s’explique du fait que l’eau circule dans la masse de béton insérée dans le plancher et maintient une chaleur, ce qui diminue la consommation d’énergie à la longue parce qu’elle reste chaude longtemps», explique M. Raymond.

Dans le but de protéger les plans d’eau, les propriétaires qui désirent se construire aux abords d’un lac ou de la rivière doivent obligatoirement signer une entente environnementale. «Cette idée a été suggérée par les biologistes qui ont travaillé dans le projet. Il y a tellement d’histoire d’algues bleues et de lacs pollués qu’on veut éviter cela. Les gens recherchent l’eau propre et, ici, elle arrive du Parc du Mont-Tremblant. On veut donc la protéger», déclare Alexandre Raymond.

 

Lors de la conférence de presse, on a mentionné que deux chalets étaient en construction et qu’un terrain était également vendu. Avis aux amants de la nature; il en reste plusieurs!

 

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X