pub de recyclage
(Photo : Émilie Nadeau)
lego
|

COVID-19 : Des activités permises pour la semaine de relâche

Par Production Accès

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides tenait une conférence de presse téléphonique, jeudi 18 février, pour faire le point sur la situation de la pandémie dans la région.

Les Laurentides enregistrent environ 50 nouveaux cas par jour, alors qu’au retour des Fêtes, c’était autour de 200 cas par jour. Dr Eric Goyer, directeur de santé publique des Laurentides, a toutefois rappelé que le pic de la première vague se situait autour de 70 cas par jour, et qu’il fallait donc demeurer prudents.

Vaccination

16 874 personnes ont été vaccinées en date du 22 février. Mis à part des contraintes de transport et de logistique, c’est principalement la disponibilité des vaccins qui limite la campagne de vaccination. Celle-ci devrait être terminée dans la semaine du 1er mars dans les résidences privées pour personnes âgées (RPA). Elle s’est terminée la semaine dernière dans les ressources intermédiaires.

Le CISSS se prépare à la vaccination de masse de la population générale. 8 sites seront déployés à travers les Laurentides, entre le 22 février et le 8 mars, selon la disponibilité des vaccins. 1000 personnes seront nécessaires pour faire fonctionner ces sites, tant pour accueillir les gens que pour injecter les doses. 800 ont déjà été recrutées, mais le CISSS est en campagne pour recruter le personnel manquant.

Éclosions

5 milieux de vie, comme les CHSLD et les RPA, sont en éclosion, c’est-à-dire qu’ils comptent 2 cas actifs ou plus. Au total, on compte 22 cas actifs chez des résidents et 13 chez des employés.

Pour la première fois depuis longtemps, il n’y a aucune éclosion dans les centres hospitaliers de la région. Toutefois, une éclosion comptant une cinquantaine de cas est active au centre de détention de Sainte-Anne-des-Plaines.

Variants

Les autorités de santé publique sont préoccupées par l’apparition de variants du virus. Aucun variant n’a encore été détecté dans les Laurentides. D’ici quelques semaines, tous les tests de COVID seront soumis à un criblage, afin de détecter l’un des trois variants les plus préoccupants (le sud-africain, le britannique et le brésilien).

Ces variants, plus contagieux, pourraient générer une troisième vague s’ils se répandent dans la région. Ainsi, la recherche de contact et le respect de l’isolement seront encore plus rigoureux dans l’avenir.

Nouvelles mesures pour la relâche

Lors du point de presse de François Legault le 16 février dernier, des nouvelles mesures ont été annoncées pour la semaine de relâche. Le gouvernement a voulu per-mettre des activités aux familles. À compter du 26 février, les cinémas seront ouverts et les sports intérieurs seront permis en famille. À l’extérieur, les activités seront maintenant permises pour 8 personnes ensemble.

Le couvre-feu est maintenu à 20h en zone rouge. Il n’est toujours pas permis de louer un chalet avec d’autres personnes que sa bulle familiale. À cet effet, les régions plus touristiques seront surveillées par les policiers. Les visites dans les maisons ne sont toujours pas permises. « Il est plus efficace de faire respecter le couvre-feu et les bulles familiales par les policiers que de faire des barrages », a ajouté le premier ministre.

Lieux de vaccination

Les sites de vaccination seront situés aux adresses suivantes :

  • Deux-Montagnes : Aréna Olympia : 611, 20e Avenue
  • Lachute : Aréna Kevin-Lowe-Pierre-Pagé : 80, avenue Hamford
  • Blainville : 820, boul. Curé-Labelle
  • Saint-Jérôme : Quartier 50+ : 425, boul. Jean-Baptiste-Rolland Est
  • Saint-Sauveur : Versant Saint-Sauveur : 191, chemin du Lac Millette
  • Sainte-Agathe-des-Monts : Centre sportif Damien Hétu (aréna) : 40, rue Brissette
  • Rivière-Rouge : Salle communautaire du centre sportif et culturel de la Vallée de la Rouge : 1 550, chemin du Rapide
  • Mont-Laurier : Espace théâtre : 543, rue du Pont

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.